Vous trouverez ci-dessous pour chaque Conseil communal depuis 2015 :
un résumé commenté des interpellations de nos Conseillers,
-  leurs questions orales * posées en fin de Conseil (non publiées dans le Waterloo Info) et réponses du
   Bourgmestre.
  * Elles permettent d'interpeller directement le Collège, notamment sur vos préoccupations en relation
      avec la vie communale ; n'hésitez pas à les communiquer à un de nos Conseillers.

 

 

 

Conseil communal du 29 janvier 2018             32

                                                                                                                                                             
Urbanisme : permis d ‘urbanisation rue Palau (point 2)
Création de 11 lots pour habitations unifamiliales avec création d’une voirie et d’un parking.

MVW a profité de son intervention sur ce point pour rappeler l’urgence d’un Schéma de développement communal (voir écho à ce sujet)

Nous avons relevé que plusieurs riverains se préoccupaient de l’écoulement des eaux dû à la configuration du terrain. Le promoteur a prévu des drains pour pallier cet écoulement mais ils n’ont pas de réponse quant à leur entretien.

Réponse : la commune le prendra en charge.

 

Finances communales : délégation au Collège de la passation des marchés publics repris au budget extraordinaire 2018 (point 3)
MVW s’abstient sur ce point.

Raison : nous n’avons pas accès à toutes les informations en temps utile pour pouvoir vérifier le bien fondé des décisions et la régularité des appels d’offres.

Cellule de commandes publiques : désignation d’un auteur de projet pour l’inscription d’une Zone d’Enjeu Communal (ZEC) -point 4
MVW rappelle sa position que nous avons décrite précédemment (voir article)

L’idée d’un Master plan pour le réaménagement du centre de Waterloo est positive et Mieux Vivre à Waterloo soutien donc le principe de ce projet.
Cependant ce projet doit être intégré dans un plan complet d’aménagement de Waterloo au niveau urbanisme et mobilité . Enfin, il faut plus de transparence sur le financement du projet.

Sur ce dernier point, la Bourgmestre assure disposer de la capacité de mettre ces plans en œuvre. Nous ne sommes pas encore rassurés (voir écho)

 

 Questions Orales :

- Pouvons-nous avoir une présentation lors d’un prochain Conseil communal des investissements en économies d’énergie réalisés depuis le début de la législature et ceux prévus pour la prochaine législature ?

Réponse : il y a un nouveau Conseiller en énergie qui se fera un plaisir de faire une présentation sur ce sujet en Commission.

- Où en est-on quant à l’éclairage autour du Centre culturel, véritable trou noir ?

La Bourgmestre informe que ce problème est en examen. Vigilance sur ce point.

 

Prochain Conseil communal : le lundi 26 février 2018, salle Bastin à la Maison communale

__________________________________________________________________________

 

 

Conseil communal du 18 décembre 2017   31

 

Refus de permis d’urbanisme délivré par le fonctionnaire délégué à la SA MILVI - Arrêté ministériel du 6 novembre 2017 octroyant la construction d’un building de 38 logements, chaussée de Bruxelles 628 a – Autoriser un recours en justice de la Commune (point 2)
Ce projet avait été refusé par la CCATM dont l’avis avait été suivi par le Collège. En recours, le promoteur a reçu l’accord de la Région.

MVW écrira au Ministre de l’Environnement pour marquer son désaccord sur la construction d’un building de 38 logements enclavé dans une zone de cours et jardins et avec un accès dangereux vers la Chaussée de Bruxelles.

 

Réaménagement du centre de la commune (Master Plan) : approbation du principe de la poursuite des réflexions entamées sur l’aménagement en vue de la révision du plan de secteur (point 3)
Elle a pour objet d’autoriser la Commune à établir les projets des documents, à soumettre au Conseil communal, en vue de la passation d’un marché public désignant un bureau d’études  chargé d’établir le projet de dossier de base pour la réalisation d’une Zone d’Enjeu Communal (ZEC)*
* Nouvel instrument prévu par le nouveau Code du Développement Territorial (CODT) ; il a pour objectif de renforcer et dynamiser les centres des pôles urbains et ruraux et d’éviter la dispersion de l’habitat. En densifiant raisonnablement et en dynamisant les centres urbains et ruraux, la ZEC permet de répondre au défi démographique wallon.

Après désignation du bureau d’études, le Collège est chargé du suivi et de la coordination de l’établissement du projet de dossier de base qui sera soumis au Conseil communal

L’idée d’un Master plan pour le réaménagement du centre de Waterloo est positive et Mieux Vivre à Waterloo soutien donc le principe de ce projet.
Mais n’approuve pas la présentation actuelle du Master plan qui ne s’inscrit ni dans un plan général d’aménagement de Waterloo (Schéma de Développement Communal), ni dans un plan global des mobilités (PCM) et qui manque de lignes directrices claires ainsi que de données chiffrées. 

La Bourgmestre a affirmé que le périmètre pouvait être revu et que d’autres alternatives pouvaient être proposées comme le prévoit d’ailleurs le CODT.

Pour une analyse plus approfondie du Master Plan

 

Travaux de la rue de l’Infante, entre Fructidor et Bara (points 6 et 7)
Mise en souterrain des réseaux d’électricité basse tension, éclairage et télédistribution pour un montant total de 288.000 EUR. Nous constatons que ce montant important est présenté en 2 points distincts…Est-ce logique ?

 

Finance : Budget communal 2018 (point 9)

- Notre analyse de l’ordinaire
Nous avons comparé ce budget de fin de législature communale à celui du début en 2012 afin de bien percevoir les grandes tendances :

Les dépenses se sont élevées en 2012 à 34,080 Millions alors que le montant prévu pour 2018 est de 39,144 Millions soit une augmentation de 14%.
Les recettes sur la même période ont augmenté de 12%.

Conclusion : une diminution des moyens financiers de 2% !

En 2012, le Boni était encore de plus d’un million d’euros alors qu’en 2018 il se réduira à 233.326 EUR après, il est vrai, un montant encore plus bas de 183.979 EUR en 2017 !

Nous pointons sur la même période les éléments suivants :

- une augmentation des frais de personnel de 28%,
- une augmentation des dépenses de fonctionnement de 29%.

Les moyens financiers de la commune pour ses missions de service publique diminuent, donc à terme cela posera des problèmes !
Le point positif est que les dépenses de la dette diminuent de 500.000 EUR en 2017.

Mais les grands chantiers nécessaires pour améliorer la qualité de vie des Waterlootois nécessiteront des études et des investissements coûteux. Nous pensons aux études et investissements en plans et améliorations globales des mobilités avec, en priorité, l'amélioration des mobilités douces et le contournement des trafics de transit en dehors des quartiers résidentiels ; les budgets et moyens actuels sont insuffisants depuis 35 ans et pas suffisants pour 2018 ! Cela nécessiterait un développement de plans globaux d'aménagement du territoire et de l’urbanisme, principalement l’élaboration d’un Schéma de développement communal ( et pas seulement le schéma cœur de ville !).
Ajoutons que des investissements sociaux  sont impératifs pour le maintien des personnes âgées à domicile, pour aider de jeunes ménages à s’installer à Waterloo où le prix de l’immobilier est très élevé.
Rappelons également que nous sommes la commune avec la moyenne d’âge la plus élevée en Brabant wallon, ce qui pose un problème au niveau des revenus de l’IPP ( - 20.000 EUR en 2018/2017 !).

 - Notre analyse de l’extraordinaire.
Nous constatons une baisse des investissements à hauteur de 5 millions d’euros/an  pour les années 2017 et 2018, alors que jusqu’en 2012 les investissements étaient largement au-dessus des 10 millions/an.

Or, l’augmentation constante de la population (actuellement plus de 30.000 habitants) nécessiterait de plus en plus d’investissements, par exemple en matière d’économie d’énergie ou d’énergies nouvelles où Waterloo n’est pas du tout en avance ni bien équipée !

La transition vers les défis de demain n’est pas encore en marche pour la Majorité communale actuelle !

Nous avons recommandé, à plusieurs reprises, au Collège communal d’augmenter le patrimoine foncier de la commune, notamment via une régie foncière communale.
Cette démarche permettrait de constituer des réserves, d’une part pour les besoins en infrastructures et d’autre part, pour réaliser des investissements financiers dans l’avenir. Cette proposition n’a toujours pas été prise en considération.

 

Budget du CPAS (points 11 et 12)
Nous constatons une hausse du budget du CPAS de 14%, entre 2016 et 2018 (de 14.420.920 EUR à 16.525.078 EUR), imputable principalement à une hausse des frais de personnel de 15%.

Or, pour la même période, le montant de l’intervention communale reste inchangé : 4.355.844 EUR. Conséquence de cette stagnation : le CPAS est de plus en plus dépendant des financements fédéraux et régionaux ! Celle-ci représente un sérieux risque du fait des diminutions prévues des aides sociales des différents gouvernements.

La construction d’un deuxième home communal pour les personnes âgées serait nécessaire car la liste d’attente au Gibloux est très longue ! Les réserves budgétaires et foncières de la commune de Waterloo sont trop minces du fait d’un manque de vision à long terme depuis 35 ans, ce qui a empêché la constitution d’un patrimoine foncier de qualité et d’économies (notamment d’énergie) qui auraient permis de réaliser aujourd’hui les investissements nécessaires pour les Waterlootois !
MVW s’abstient

Assemblée générale de l’Intercommunale Sociale du Brabant Wallon approbation de l’ordre du jour (point 14)
Nous constatons dans les documents présentés à l’approbation des actionnaires que le bénéfice 2016 est de 77.107 EUR, mais que les pertes prévues cumulées seront de 225.298 EUR pour 2017 et pour 2018 de 221.880 EUR.

 Nous nous étonnons qu’aucun mandataire de Waterloo ne soit présent au Conseil d’administration. Nous rappelons la proposition d’intégrer cette intercommunale soit dans la nouvelle Intercommunal IBW, soit à la province du Brabant Wallon, pour diminuer les frais de fonctionnement et rétablir l’équilibre budgétaire !

Assemblée générale de l’Intercommunale du Brabant Wallon ( IBW) : approbation de l’ordre du jour (point 15)
Nous nous abstenons car cette méga-intercommunale - elle vient d’absorber l’IECBW et portera le nom de IN-BW- n’a pas encore déterminé le nombre de représentants des 27 communes du Brabant Wallon ; le gouvernement régional voudrait limiter à 20 le nombre d’administrateur des communes, ce qui risque de diminuer encore la transparence et la communication de l’intercommunale vers les communes et donc vers les citoyens !!!

 

Tourisme : création de l’asbl Maison du tourisme du Brabant Wallon (point 16)
La Maison du Tourisme de Waterloo a été supprimée suite à une décision du MR Brabant Wallon qui a préféré la transférer à Wavre. La commune de Waterloo a donc dû prendre la décision de transformer celle-ci en Office du Tourisme de Waterloo.

Assemblée générale de l’Intercommunale Ores : approbation de l’ordre du jour
(point 17)

Nous nous abstenons car nous n’avons toujours pas reçu d’explication logique de la part d'Ores sur le fait que, pour les particuliers et les entreprises, l’électricité est plus chère en Belgique que dans les pays voisins, alors que le territoire est plus petit et donc plus facile et moins coûteux à desservir en électricité ! Cette situation nuit au pouvoir d’achat des Belges et à la compétitivité des entreprises !

 

Assemblée générale de l’Intercommunale des Eaux du centre du Brabant Wallon : approbation de l’ordre du jour (point 18)
MVW a approuvé l’absorption de l’IECBW par l’IBW via la création de la méga Intercommunale In BW, vu que les 27 communes sont représentées au sein de la nouvelle entité.
Nous avons demandé que cette nouvelle entité pratique une communication plus transparente vers les conseils communaux et les citoyens.

Nous n’avons trouvé dans les documents aucune date fixée pour une baisse des prix de l’eau par le fournisseur d’eau d’IECBW, Vivaqua, pour les communes de Waterloo-Braine l’Alleud et Wavre-LLN.

Rappel : les communes flamandes paient actuellement, à Vivaqua, le m³ d’eau à 0 ,62 EUR alors que celle-ci facture l’eau à 0,8805 EUR le m³ aux communes précitées dont Waterloo.
Cette différence représente un transfert annuel vers le Brabant flamand de
1.199.290 EUR dont plus de 300.000 EUR pour Waterloo !

Nous avons demandé à l’administrateur qui représente Waterloo au Conseil d’administration de Vivaqua de réagir rapidement.
Actuellement, il n’y a toujours pas de date fixée pour une baisse du prix de l’eau à Waterloo !

  

Espace Bernier : demande d’une subvention communale de 10.000 pour 2017
(point 20)
Il a réalisé un chiffre d ‘affaire de 400.788 EUR. Nous félicitons toute l’équipe et son président pour le bon travail et la qualité des programmes ; nous approuvons les comptes qui se soldent par un boni de 9000 EUR après des années de déficit !

Nous remarquons cependant que 5 administrateurs sur 22 ne participent même pas à 2 réunions par an sur les 5 effectuées ! Est-ce normal ?

Subside pour le club de Rugby ASUB de Waterloo (point 21)
Nous approuvons le subside de 2.800 EUR.

Nous constatons aussi que la dette du club s’élève à 134.000 EUR et que le bilan présente un solde négatif de 55.441 EUR pour 2017, alors que l’actif du club est de 159.869 EUR.  Il n’y a pas de risque financier pour la Commune, a affirmé la Bourgmestre. Le club de rugby devrait pourvoir assainir sa situation financière. A suivre…

Relations internationales : coopération au développement (point 22)
Le subside annuel de 7.000 EUR a été attribué pour 2017 à 2 projets en Afrique : à ADA pour un projet de recyclage de déchets plastiques en dalles de trottoir dans un quartier de Kinshasa et à la Fondation Ryckmans pour la remise en marche d’une coopérative agricole dans le Kasaï au Congo.

MVW demande que les différents projets, soutenus par des dizaines de Waterlootois, dans les pays en développement soient plus médiatisés dans les médias communaux.

Cette action permettrait d’encourager les Waterlootois à participer aux actions des différentes ONG et les jeunes à investir aussi dans des projets de développement qui apportent une expérience et une ouverture sur une  autre mondialisation, profitables pour tous !

Police : Budget 2018 (point 27)
Nous constatons que le budget ordinaire 2018 passe de 8.111.324,5 EUR à 7.837.671 EUR, soit une diminution de 4% et que le budget extraordinaire passe de 269.000 EUR à

225.000 EUR, soit une baisse de 17%.
L’effectif de police actuel n’est qu’à 88% de celui prévu par le Collège communal : 101 personnes au lieu des 114 prévues.

Le montant de la dotation communale à la police reste inchangé à 4.787.859 EUR.

Les missions primordiales de sécurité et d’aide à la mobilité peuvent-elles être rencontrées dans ces conditions ?

 

Questions orales et d’actualité

1.Investissement en énergie nouvelle
Le Budget 2018 prévoit un montant de 90.000 EUR pour des panneaux photovoltaïques.

MVW recommande depuis le début de la législature des investissements dans les économies d’énergie et dans les énergies nouvelles non polluantes ; nous sommes donc heureux qu’enfin la majorité, nous écoute !

Mais, pour que ce type d’investissement soit efficient, il faudrait un plan d’investissements sur plusieurs années.
Nous demandons donc que le Conseiller en énergie puisse venir faire une présentation au Conseil communal et aux citoyens de Waterloo.

La Bourgmestre, sur le conseil du premier échevin, refuse ! Les Conseillers intéressés peuvent se rendre à la Commission énergie….

Nous concluons que les investissements en économie d’énergie ne sont pas une priorité pour la majorité en place !

2.Nous demandons si les frais de maintenance de 119.000 EUR pour la prestigieuse et très énergivore Maison communale sont des investissements pour son isolation ?

Réponse de la Bourgmestre : apparemment non !

3.Cimetière du centre : manque d’entretien, triste état !
Ainsi, des arbres remarquables, qui entouraient ce lieu de recueillement, ont été coupés il y a 4 ans et jamais remplacés comme la loi le prévoit. Le matériel pour entretenir le cimetière est en panne depuis plusieurs mois sans que les réparations demandées par le personnel du cimetière soient effectuées…

Les dépouilles de nos chers disparus, au terme des années de concession, sont empilées dans un " trou " recouvert de plaques de tôle disjointes qui laissent apparaître les restes

Il est urgent de redonner à ce lieu l’aménagement et le respect qu’il mérite !

La Bourgmestre l’admet !

 

Prochain Conseil communal : le lundi 29 janvier 2018, salle Bastin à la Maison communale

 

 

 __________________________________________________________________________

 

Conseil communal du lundi 6 novembre 2017      30

 

Travaux de mise en souterrain des réseaux d’électricité et d’éclairage, route du Lion : phase IV entre 1815 et la N5, dans le cadre de la réhabilitation du site du Hameau (point 3)
Nous approuvons cet aménagement qualitatif qui embellira le site du Lion !

Nous demandons QUAND le carrefour entre la route du Lion et la N5 sera réaménagé ; il génère des files importantes dans les 2 sens sur la N5 ! En outre, entre Mont- Saint- Jean et ledit carrefour, il est prévu de supprimer une des 2 bandes de circulation, ce qui va générer encore plus de files !

Réponse de la Bourgmestre : ce carrefour sera aménagé après la réalisation de 2 nouveaux
ronds-points sur la N5, ceux du Bix et du Média Markt.

MVW- CDH est d’avis qu’un aménagement global de ce tronçon est nécessaire ! Nous recommandons notamment la création d’un parking multimodal à hauteur de Waterloo Lion sur la N5 et un bus en site propre sur la N5 vers Genappe d’une part et vers Bruxelles d’autre part.

Acquisition de deux parcelles boisées le long de la chaussée de Tervuren à hauteur du rond-point du Berlaymont. (Parcelles 625m : 1,6 Hectares et 625G ; 1,44 Hectares) (point 4)

L’achat par la Commune d’une troisième parcelle d’environ 2 Hectares appartenant à Codic était prévue.

Réponse : cette société ne veut plus la vendre !

Nous posons aussi la question du maintien des pistes de Vtt et de la protection des arbres sur les 2 parcelles achetées.

La Bourgmestre nous répond que les pistes de vtt actuelles abîment les arbres, donc elles seront supprimées ; les arbres et leurs racines seront remis en état par les propriétaires actuels !

Nous suggérons alors d’aménager les pistes de Vtt comme dans les régions voisines : c'est-à-dire en protégeant les arbres et leurs racines ! Il y a, en effet, peu d’alternatives à Waterloo pour la pratique de ce sport par les jeunes, près de chez eux.

Nous suggérons enfin à la commune d’acheter les parcelles privées du Bois des Bruyères au même prix (22 E le m²). Des fonds seront bientôt disponibles : la Commune va recevoir 3 millions d’Euros de l’IECBW (Intercommunale des Eaux) suite à la fusion des Intercommunales IBW et IECBW !

 

Centimes additionnels au précompte Immobilier (1700) et Taxe additionnelle à l’impôt des personnes physiques (5,7%) (points 5 et 6)
Ces taxes restent inchangées : nous constatons qu'il y a des possibilités d ’économie de la part de la commune , notamment en matière énergétique, par une meilleure gestion et un recyclage des déchets, la mise en commun de matériel lourd entre communes… et que donc une baisse des taxations est possible !

Par ailleurs, la diminution des investissements du gouvernement fédéral dans des postes importants, tels que la police locale, les zones de secours, les aides sociales, mettent à terme les finances communales en difficulté !

Nous nous abstenons pour ces raisons.

 

 Modifications Budgétaires n°2/ 2017 (point 7)
Voici nos remarques

- Recettes Ordinaires : nous constatons que les dépenses continuent à croître de près de 200.000 EUR par rapport au budget initial. Leur augmentation est couverte par une augmentation des transferts : +174.000 EUR. Le point positif est la diminution de la dette de 50.000 EUR (l’emprunt de la fastueuse maison communale arrive à terme !) .

-Cette modification budgétaire laisse perplexe sur la capacité du pouvoir communal de constituer des réserves et de maîtriser l’augmentation des dépenses !

- Recettes
La commune récupère des recettes de charges patronales pour un montant de 769.092 EUR, très bien mais comment se fait-il que ces récupérations ne soient pas incorporées dans le budget initial ? Ce sont des recettes prévisibles !

Nous remarquons une recette importante supplémentaire de permis lotir +150.000 EUR ! Cela est préoccupant car ni l’aménagement du territoire, ni l’urbanisme, ni les mobilités ne sont maîtrisés ! Une augmentation du nombre d’habitants et de commerces dans ces conditions ne fera qu’accentuer les problèmes actuels !

- Dépenses 
Nous remarquons une dépense supplémentaire d’un montant de 105.000 EUR sous le titre autres frais administratifs, les dépenses passent ainsi à 225.000 EUR ! Nous demandons que le détail de ces dépenses soit explicité !

- Budget extraordinaire 
Plusieurs postes de travaux ont été supprimés : réfection de la Chaussée Bara et de ses pistes cyclables attendue depuis 5 ans (montant 500.000 EUR) ainsi que la réfection de l’avenue Bel-Air (300.000 EUR) et de la drève de l’Infante (650.000 EUR)

- Le résultat à l’ordinaire : sur un budget de 39.278.184 EUR, un solde positif de 145.000 EUR au lieu de 630000 EUR prévu en budget initial. Nous n’avons plus constitué de bas de laine pour les années à venir, depuis 2012 !

 

Fusion de L’IECBW /IBW (points 12 et 14)
 Voici la position de MVW- CDH communiquée à L’IECBW :

Nous nous sommes abstenus non sur le principe de la fusion mais sur le fait que celle-ci dans son état actuel d'avancement ne donne pas de garantie sur la transparence du fonctionnement de la nouvelle méga-Intercommunale du BW
vis-à-vis des Communes et des Conseillers communaux, ni vers les
consommateurs-citoyens !

Faire des économies d'échelle est important, notamment en limitant les rémunérations des administrateurs, mais dans le cas de L'IBW et de l'IECBW, la limitation du nombre d'administrateurs prévue actuellement (même si elle n'est pas définie !) ne permettra pas à chaque commune du Brabant Wallon d'avoir un membre administrateur, voir même un observateur qui pourrait faire le lien entre les organes de direction de l'intercommunale et les Conseils communaux !

 Je suggère donc qu’In-BW soit tenue de faire au moins 2 réunions par an destinées aux Conseillers communaux où les activités, investissements, plans, état des finances soient exposés avec possibilité de poser des questions.

De plus, un site internet devrait permettre à tous d'avoir l’accès aux informations importantes sur le fonctionnement de l'Intercommunale, son état financier, ses investissements…

Lors de la réunion du 25 Octobre les conseils de direction des 2 Intercommunales n'ont pu donner les éléments concrets sur ces aspects importants, ni définir le nombre exact d'administrateurs .... Donc voter sur un projet non finalisé n'est pas responsable !

La fusion semble se faire dans une certaine précipitation ce qui n'est pas une garantie d'un bon fonctionnement futur !

 

 Nous rappelons que Waterloo va toucher 3.066.864 EUR du fait de cette fusion (réduction des parts des communes dans l’IECBW)
Nous suggérons les pistes suivantes d’investissements prioritaires au Collège et Conseil communal :    investir dans un second home communal " le Gibloux ", dans du logement moyen /social pour des jeunes de Waterloo qui veulent y rester, dans la réfection des trottoirs, la création et remise en état de pistes cyclables, ou enfin le rachat de la partie privée du bois des Bruyères …

 

Demande d’octroi d’une subvention communale par l’ASBL C.A.P.P.A. (point 19)
Le montant proposé par la Commune : 25960 EUR.

Nous constatons que l’essentiel de ce budget sert à payer le bus qui conduit les élèves à la piscine. Très bien que les enfants aillent nager, mais n’est-il pas possible de réduire les frais de transport et de consacrer plus de budget à d’autres activités scolaires : classe verte… ?

Présentation faite par le Commissaire de Police, chef de zone de Waterloo (point ajouté à l’ordre du jour)
Nous remercions le Commissaire d’être venu nous donner les explications demandées par MVW-CDH depuis le début de l’année 2017 !

L’effectif actuel est de 84 policiers, sur un effectif décidé par le Collège de 116 policiers ; normalement une commune comme Waterloo ne devrait avoir que 64 Policiers.

La rotation du personnel est en moyenne de 6 policiers par an légèrement au-dessus de la moyenne des communes voisines. Ce serait dû à la qualité de la formation reçue à Waterloo. Ces policiersi sont recrutés en priorité par d’autres communes dont Bruxelles qui payent jusqu’à 400 EUR en plus qu’à Waterloo i

 

 Questions d’actualités

1.Avancement du projet "Coeur de ville" et quand la CCATM et les Conseillers communaux sont-ils consultés ?

SURPRISE : une présentation publique est prévue le 20 Novembre à la salle Jules Bastin.

Ni la CCATM, dont c’est pourtant une des missions principales, ni les Conseillers communaux n’ont été consultés depuis 1 an par le Collège communal et l’auteur du projet !
Pire !  Les Conseillers communaux n’ont pas à leur disposition de dossier complet permettant, comme le prévoit le Décret communale, de pouvoir prendre connaissance à l’avance du projet présenté le 20 Novembre ! Ceci ne permet pas un fonctionnement correct, démocratique et transparent du Conseil communal.
Devoir voter sur un investissement aussi important sans avoir reçu bien à l’avance les informations, les données chiffrées, ni pouvoir poser des questions et d’avoir le temps d’analyser les réponses est un véritable " camouflet " à la démocratie !

 Au vu de cette attitude de la Majorité, Nous pensons que le MR en place cherche à faire un coup " médiatique " pré-électoral !

 2.Plus de nouvelles du dossier Gare-Infante depuis 1 an ainsi que du sauvetage du Bois des Bruyères, que MVW-CDH a obtenu, grâce à la mobilisation des habitant.
Où en est l’étude d’incidence ? Quand la CCATM et les Conseillers communaux auront-ils la possibilité de connaître les grandes lignes de ce dossier, préalablement à une éventuelle enquête publique !

Il parait que  l’étude  est en cours mais pas aboutie ! Devra-t-on attendre jusqu’après les élections de 2019 et se trouver face à d’éventuelles (bonnes ou mauvaises) surprises ?

3. Bâtiment de la sous-station Infrabel allée du triage : nous demandons que cette affreuse construction soit entourée de végétations et d’arbres pour la camoufler et pour ne pas dénaturer le paysager du Triage Sainte-Gertrude.

Réponse : nous étudions le problème !

 4.Marquage au sol et visibilité des passages pour piétons dans le centre de Waterloo (passage Wellington…) : nous signalons une nouvelle fois l’effacement des peintures et un éclairage insuffisant. Donc des zones accidentogènes particulièrement le soir et par temps sombre !

Réponse : nous allons faire le nécessaire, nous reposerons la question au prochain Conseil, si rien n’a été fait entretemps.

 Prochain Conseil communal : le lundi 18 décembre 2017, salle Bastin à la Maison communale

 

__________________________________________________________________________

 

Conseil communal du lundi 25 septembre 2017 29

Remplacement des sources lumineuses à vapeur de mercure haute pression : convention intervenue entre Ores Assets et Waterloo (point 3)
45.000 EUR à charge d’Ores et 36.418 EUR à charge de la commune pour 182 luminaires.

MVW-CDH demande si les 182 luminaires visés par cette convention représentent la totalité de ceux à remplacer.
Non, il y a encore d’autres luminaires à équiper de lampes économiques.

Nous constatons qu’il n’y a aucun plan chiffré, ni calendrier disponibles pour la réalisation de ces économies d’énergie.

Autre question : pourquoi la commune finance-t-elle cet investissement sur fonds propres alors que la trésorerie communale a de faibles liquidités et que la Sowalfin finance sans intérêt ce type de travaux ?

Réponse : C’est une décision du directeur financier !

Réfection du toit de l’Eglise Saint-Joseph (point 5)
La commune accorde en 2017 à la Fabrique d’Eglise un subside de 420.000 EUR.

MVW-CDH demande si une procédure de demande de classement de cette partie de l’Eglise auprès du ministère compétent pour le Patrimoine n’est pas envisageable ? Cette démarche permettrait de recevoir dans le futur des subsides et éviterait à la Commune des investissements importants pour un bâtiment historique !

Réponse : ce n’est pas possible car l’église- hormis la Chapelle royale du XVI siècle, à l’avant de celle-ci, qui est classée- est semblable à 30 autres construites à la même époque (moitié du XIX siècle).

 

Cellule commandes publiques : mise en décharge de déchets communaux de classe 3 pour 2 ans (point 10)
MVW- CDH demande pourquoi la quantité de déchets a doublé entre 2015(2.900 t) et 2017(6.400 t).


Réponse : les travaux à l’école communale de Mont-Saint-Jean sont la cause de cette quantité supplémentaire de déchets.

Nous demandons également si une partie de ces déchets est recyclable localement.

Réponse : non, tous les déchets seront enfouis dans une des 33 décharges régionales prévues à cet effet.

 

Cellule commandes publiques- Waterloo Tennis : réalisation de 2 terrains de padel sur le site du complexe sportif (point 12)
Montant 209.000 EUR
Le rapport d’activité de Waterloo- Sport indique que les inscriptions à ce sport stagnent ; serait-ce dû à un manque de terrains ?
La réponse est qu’il n’y pas de statistiques à ce sujet.
Espérons que le retour sur investissement sera important pour ne pas encore creuser le déficit de Waterloo-Sport !

MVW- CDH fait en outre une proposition pour l’implantation des terrains de padel prévue sur les terrains de tennis situés juste en face du Hall omnisport. Ces terrains sont pour la pratique du padel entourés de hauts grillages gris style "cages" et couverts par un bâtiment en tôle.

 
Un terrain pour la pratique du padel 


Du fait du manque total d’esthétique, nous suggérons de les placer sur les terrains de tennis du fond. A cet emplacement, ils sont entourés de talus sur 3 côtés et dès lors moins visibles. Le terrain pour le padel existant pourrait aussi être déplacé au même endroit car la surface est assez importante !

 
Le dessus de la flèche : emplacement que nous suggérons

 

Demande d’octroi d’une subvention communale annuelle par Waterloo Sports (point 18)
Montant : 1.055.829 EUR. Nous constatons que les recettes ont augmenté de 44.000 EUR en 2016 par rapport à 2015, mais que Waterloo Sport est toujours en déficit en 2016 et que la perte cumulée s’établit à 255.544 EUR.

MVW-CDH reçoit comme réponse qu’un montant de 1.888.494 EUR pour des factures d’énergie non correctement provisionnées entre 2011 et 2016 est la cause principale de ce déficit. Le déficit est géré et sera progressivement remboursé.
Rappelons que notre Bourgmestre est aussi présidente de Sedifin qui gère les dépenses énergétiques des communes du BW !


Nous demandons quelles sont les mesures prises pour réduire à long terme les dépenses énergétiques ?

Réponse : notamment, des lampes LED installées dans les centres sportifs.
C’est un premier pas mais insuffisant. Une meilleure planification et un programme d’investissements devraient être établis pour des économies en énergie plus importantes

  

Mobilité de policiers communaux (point 20) 
Nous constatons à nouveau une mobilité importante dans les effectifs de la police communale.

Nous avions reçu comme explication que les policiers avaient plus d’avantages à travailler dans des zones bilingues comme Bruxelles ou que certains souhaitaient être plus près de chez eux.

Nous avions demandé plusieurs fois de recevoir un comparatif de la rotation des policiers à Waterloo par rapport à celle dans les autres communes du Brabant wallon.
Nous ne l’avons toujours pas reçue. Le commissaire va, paraît-il, venir s’expliquer lors d’un prochain Conseil communal !

 

 Questions orales

 

1) Château de la rose au Chenois
 Plusieurs citoyens s’inquiètent du sort réservé à cette magnifique propriété avec des arbres remarquables et une superbe maison d’influence Art Nouveau. Un promoteur immobilier aurait acheté le site et son intention serait de lotir complètement cette grande propriété sans nécessairement préserver la maison et les arbres !
Une pétition circule pour classer ce site patrimonial remarquable (voir notre article)

Nous demandons à la Bourgmestre si elle est au courant de projets sur ce site et si elle soutiendra la pétition demandant le classement ?

Elle répond qu’elle n’est pas au courant d’un projet sur ce site ou de la pétition. Nous lui remettons un exemplaire de la pétition.

Votre exemplaire de la pétition

  

2) MVW-CDH demande l’état d’avancement du projet d’un nouvel immeuble place Capouillet, sur l’emplacement des bâtiments Spechim
Nous rappelons à la Bourgmestre les objections faites par des centaines d’habitants du Chenois :

- une densité beaucoup trop importante (110 habitations à l’hectare) par rapport aux normes régionales (dans ce cas-ci maximum 50 à 60 habitation à l’hectare !) ;

- un manque de parkings prévus par ce projet ;

- un style qui ne s’intègre pas dans le bâti existant du Chenois et qui créera un précédent pour toute cette partie du Chenois qui risque à terme d’être hyper-densifié.

La Bourgmestre répond que le dossier est toujours en analyse …

 

Prochain Conseil communal : le lundi 6 novembre 2017, salle Bastin à la Maison communale

 

 __________________________________________________________________________

 

 

Conseil communal du lundi 28 août 2017       28

 

Modification d’une voirie : sentier des Vieux amis (débouchant sur la chaussée Bara-point 2))
Une partie de l’assise de la voirie sera cédée à une propriété privée et la voirie sera élargie. Sur les plans, nous constatons que ni trottoir, ni piste cyclable ne sont prévus ; or, la voirie débouche sur une chaussée à grand trafic, la chaussée Bara, qui elle-même, dans le futur, devrait être équipée de trottoirs et pistes cyclables (en attente depuis plus de 5 ans !).
Nous demandons donc que la nouvelle voirie soit aménagée de manière à permettre aux piétons et cyclistes de l’emprunter en toute sécurité.

Gestion de la collecte des bulles textiles sur le territoire communal par l’asbl Terre, renouvellement du contrat (point 4)
Il prévoit que Terre dispose de containers à 6 endroits de la commune, pour récupérer vêtements et chaussures. Nous constatons qu’elle offre aussi des services de collectes à domicile.  Nous suggérons que les personnes âgées ou handicapées puissent faire appel à ce service dans le cadre de ce contrat communal.

Waterloo "Commune énerg-éthique" : subvention de fonctionnement pour les missions du conseiller en énergie (point 5)
Son montant annuel payé par la Région s’élève à 2.125 EUR.

Les objectifs sont :

  • réalisation du cadastre énergétique des bâtiments de la commune ;
  • comptabilité énergétique des bâtiments communaux ;
  • établissement d’un plan d’amélioration des performances énergétiques des bâtiments communaux.

Nous constatons que le cadastre énergétique a été effectué pour la majorité des bâtiments communaux.
En revanche, il n’y a pas de plan d’amélioration des performances énergétiques des bâtiments : bien sûr, lorsque une chaudière doit être remplacée, elle l’est par une plus performante, certains éclairages LED ont été placés ou encore des vieux châssis ont été remplacés.

Mais les dépenses en énergie restent très importants ; ainsi, les chiffres disponibles indiquent des dépenses d’énergie (gaz et électricité) de 180.000 EUR/an rien que pour la Maison communale !!!

Nous demandons d’avoir des chiffres plus précis sur les consommations actuelles des bâtiments et les économies réalisées par bâtiment. Nous demandons qu’un plan à long terme soit mis en oeuvre pour les investissements en économie d’énergie.
Enfin nous proposons que la commune de Waterloo comme d’autres villes ou communes ou comme la province du B.W., se fixe comme objectif d’être indépendante des énergies fossiles d’ici 2050. Devenir une commune zéro énergie ou à énergie positive, c’est non seulement des économies budgétaires, mais aussi de la pollution en moins. Un beau challenge pour le futur !

 

Installation d’un nouvel escalier pour l’accès à Waterloo Tennis (point 11)
Nous approuvons le remplacement de cet escalier pour un montant de 58.200 EUR ; les personnes à mobilité réduite continueront cependant à rentrer par la rampe arrière du bâtiment.

Nous demandons, en outre, de réaliser des aménagements complémentaires devant le
complexe : des cheminements pour piétons et cyclistes entre l’escalier et les voiries publiques et des parkings vélos sécurisés.

 

Centre Récréatif : règlement d’ordre intérieur et projet pédagogique (point 12)
Nous approuvons ce projet et suggérons que les normes d’encadrement fixés par l’ONE soient précisées dans le texte.

 

Demande d’octroi d’une subvention communale de la part de TV COM (point 17)
Nous lisons dans le rapport, page 18, que TV COM n’a pas mené de réflexions sur le niveau d’équilibre entre les diverses tendances idéologiques, ni en 2016, ni en 2015 ! Nous demandons que cette réflexion soit réalisée en 2017 en vue de préparer un accompagnement média objectif et équilibré des élections communales 2018.

 

Demande d’octroi d’une subvention communale annuelle par le musée Wellington (point 18)
Le montant proposé est de 105.000 EUR. Nous félicitons la présidente et toute l’équipe pour leur gestion dynamique du musée.

Nous suggérons, dans le cadre de l’aménagement du futur centre ville de Waterloo, une extension du musée Wellington vers l’intérieur de l’îlot Wellington et l’aménagement d’une vraie zone de cours et jardins derrière le musée ; celle-ci pourrait comprendre des espaces de conférences ou d’expositions supplémentaires. L’ensemble de l’espace public musée-cœur de ville serait ainsi mieux valorisé et plus agréable encore à fréquenter.

 

Demande d’octroi d’une subvention communale annuelle par la Maison du Tourisme (point 19)
Le montant proposé est de 93400 EUR. Nous félicitons la présidente et l’équipe pour leur gestion dynamique de la Maison du Tourisme. A la question sur son avenir, la Bourgmestre répond que des synergies seront réalisées entre les trois Maisons du Tourisme du B.W..

Nous regrettons toujours que le MR provincial n’ait pas choisi Waterloo comme Maison du Tourisme principale du Brabant Wallon fin 2016 !

 

Demande d’octroi d’une subvention communale annuelle par Infor Jeunes (point 20)
La lecture du PV de l’AG 2017 d’Infor Jeunes montre qu’il y a une baisse de fréquentation et d’intérêt des jeunes pour cette association ; nous recommandons une plus grande synergie avec la Maison des jeunes de Waterloo qui elle est en plein essor !

 

Demande d’octroi d’une subvention communale annuelle par la Maison des jeunes (point 21)
Nous félicitons toute l’équipe pour les nombreux projets développés.

Nous suggérons que la Maison des Jeunes s’implique dans un projet " mobilité piétonne et cyclable à Waterloo " en collaboration avec les responsables Mobilité de la Commune, la police et les stewards. Exemple de thème à proposer : je vais à pied ou à vélo a l’école !

 

Mobilité de policiers communaux (points 23,24 & 25)
Nous constatons à nouveau des mobilités importantes dans les effectifs de la police communale. Nous avions reçu comme explication que les policiers avaient plus d’avantages à travailler dans des zones bilingues comme Bruxelles ou que certains souhaitaient être plus près de chez eux.

Nous avons déjà demandé plusieurs fois de recevoir un tableau qui compare la rotation des policiers de Waterloo par rapport à la moyenne de celle des autres communes du Brabant wallon.

  

Question orale

 

 -Test de circulation dans le quartier Faubourg Est (avenues Marie Louise, Claire, Malmaison, Petits Champs…)
Nous avons appris, par plusieurs habitants, la décision du Collège de revenir à la situation initiale et de rouvrir dans les deux sens l’avenue Marie-Louise.

MVW-CDH n’est pas d’accord avec cette décision qui est contraire à la qualité de vie de tout le quartier Faubourg-Est. Des aménagements supplémentaires « dissuasifs » auraient dû être effectués pour empêcher le trafic de transit avenues de la Malmaison et des Petits Champs !

Lire aussi l’article : Mobilité au Faubourg-Est et plus généralement à Waterloo.

  

Prochain Conseil communal : le lundi 25 septembre 2017, salle Bastin
à la Maison communale

 

 __________________________________________________________________________

 

 

 

Conseil communal du lundi 26 juin 2017          27

 

Renouvellement du réseau d‘éclairage public place Jean Jacobs (point 3)
Notre question : Ores asset est désigné comme gestionnaire du réseau public d’éclairage sur Waterloo, ses prestations sont-elles payées uniquement à l’acte comme dans ce cas-ci (6799 EUR sur un chantier de 58.000 EUR) ou bien la commune lui paye-t-elle en plus un montant forfaitaire 
annuel ?

Réponse : le montant de 6.799 EUR serait compris dans le forfait annuel !

Décrets "impétrants" : coordination et organisation des chantiers sur, sous ou
au-dessus des voiries et cours d’eaux ; adhésion à l’asbl Powalco (point 4)
Un beau concept en théorie : faire appel à un organisme commun spécialisé dans la coordination de ce type de travaux, nous verrons dans la pratique.

Notre question : un agent responsable des travaux doit être désigné par Waterloo : son nom et sa nomination ne figurent pas dans le dossier soumis au vote.

Réponse : cela se fera après…

 

Voirie rue de la Paix : projet d’élargissement et de sécurisation de la voirie ; domaine de la Fabrique d’église de la paroisse Sainte-Anne ; acquisition à titre gratuit d’une parcelle de terrain et compensations pour la paroisse (point 5)
Pour prolonger la piste cyclable jusqu’au bout de la rue, il faut empiéter sur un morceau de terrain appartenant à la Fabrique. Une convention a été signée : cession de cette parcelle à la commune qui s’est engagé à rénover le petit parking devant la cure (travail réalisé) et à reconstruire le muret qui longe la voirie à cet endroit. Il reste la question du SUL (Sens Unique Limité) pour les cyclistes.

La réponse a été que c’était prévu… Nous constaterons donc le résultat après l’achèvement des travaux.

  

Comptes annuels Commune exercice 2016 (point 6)
Un préalable tout d’abord ; nous souhaiterions à l’avenir recevoir non seulement volumineux rapports chiffrés et tableaux de synthèse mais aussi explications et commentaires, sur les modifications et postes importants, un peu plus exhaustifs que les quelques mots actuels. Certes, la réunion du Comité Finances a permis d’avoir quelques explications supplémentaires mais seulement pour les Conseillers présents…

Le résultat final consolidé des comptes annuels de la Commune pour l’exercice 2016 s’est  amélioré par rapport à 2015, avec un boni de 1.08 million d’Euros, même si le résultat global après prélèvement reste faible à 295.409 EUR.Pour rappel, le résultat en 2013 s’élevait à 1,679 Millions d’Euros.
Les frais de personnel et de fonctionnement continuent à augmenter toujours plus rapidement que les recettes de transfert ; nous en sommes à respectivement 4 et 5 points en plus qu’en 2013 ! Ces discordances dans les  taux d’augmentation par rapport aux financements ne sont pas tenables à long terme, nous avons plusieurs fois lancé des avertissements à ce sujet !

Pour 2016, les subsides des différents Pouvoir publics ont permis d’augmenter les budgets de près de 2 Millions d’Euros et de dégager un boni mais nous savons tous que les différents gouvernements vont devoir effectuer des restrictions budgétaires importantes pour respecter les critères européens d’endettement !

 

Quelques points positifs :

 

1) les versements du Fédéral de la quote-part communale de l’I.P.P. améliorent ponctuellement la situation 2016 par rapport à celle de 2015, avec 19% de recettes en plus pour ce poste. Cette différence s’explique essentiellement par le fait qu’aux recettes de l’année dernière se sont ajoutées celles que le Fédéral aurait dû verser en 2015.

 

2) la charge de l’emprunt diminue de 727.811 EUR par rapport à 2013, ce qui contribue à  améliorer le cash-flow par rapport à 2015.

 

Quelques points à corriger car ils plombent les améliorations futures possibles de la gestion budgétaire :

 

 1) Pour le traitement des déchets, les dépenses augmentent plus vite que les recettes : par rapport à 2013, +14% pour les premières et seulement + 8% pour les secondes. Il en résulte un déficit presque doublé en 3 ans, de 138.585 EUR en 2013 à 258.624 EUR en 2016 (détails : en 2013, dépenses de 1.672.079 EUR et recettes de 1.533.494 EUR et en 2016, dépenses de 1.920.694 EUR et recettes de 1.662.070 EUR !)

 

2) Les interventions de la zone de pompier qui augmentent de 47% par rapport à 2014 :
1.401.189 EUR au lieu 951.276 EUR.

 

3) Les transferts de la Commune vers le CPAS restent constants depuis 2013 soit 4.355.844 EUR, ce qui n’est pas normal car les besoins sociaux de la population et des personnes âgées augmentent.

 

4) Les transferts de la Commune vers la Police restent également inchangés depuis 2014 à 4.787.859 EUR, alors que l’insécurité et le vandalisme augmentent et que les missions de sécurité et de prévention devront augmenter !

 

5) Les dépenses énergétiques passent de 504.842 EUR en 2013 à 811.230 EUR en 2016 soit 60% d’augmentation.

 

Modifications budgétaires n°1 Commune exercice 2017 (point 7)
Le Budget 2017 prévoit une diminution des recettes et des dépenses qui fait passer le résultat total de 183.979 EUR à 97.451 EUR.
Les points marquants de la Modification budgétaire sont:
- une augmentation des cotisations de responsabilisation de 293.966 EUR du fait de la diminution du personnel statutaire par rapport aux contractuels,
- une diminution prévue de 468.432 EUR du Boni du service ordinaire.

Nous pensons que la politique de diminution constante du personnel statutaire doit être révisée et réadaptée. Il n’est pas normal que des travailleurs exercent le même métier dans la même commune avec des différences de traitement et d’avantages sociaux si conséquents !

 

Pour la prochaine Modification budgétaire et pour le Budget 2018, MVW-CDH recommande de mettre en œuvre une politique budgétaire et d’investissements à long terme, notamment :
- pour les politiques d'aménagement du territoire, d’urbanisme et des mobilités ainsi que leur financement possible par les différents niveaux de pouvoir ;
- pour la politique énergétique, avec comme challenge des bâtiments publics 0 énergie en 2030 à Waterloo. 

Avec, dans ce cadre-là comme source de recettes, la mise sur pied d’une politique patrimoniale via la constitution d’une régie immobilière qui permettrait progressivement une augmentation des actifs immobiliers communaux et donc des capacités de financement pour la réalisation de projets communaux.

 

Fabrique d’Eglise Saint-Joseph (point 8)
Nous constatons une augmentation importante du budget qui est due aux travaux de renouvellement de la toiture de l’église pour un montant de près de 800.000 EUR. Ce budget sera réparti sur 2 ou 3 ans.

La suggestion de faire appel aux Monuments et Sites pour financer en partie ce montant n’est pas possible d’après l’échevin compétent en la matière : en effet, seule la Chapelle royale est classée. En outre, le toit en plaques de cuivre de l’église ne peut être remplacé par un toit en Zinc beaucoup moins cher, comme nous le suggérions. Les Monuments et Sites exigent, en effet, une uniformité entre le toit de la Chapelle et celui de l’église, même si cette dernière n’est pas classée !

 

CPAS compte de l’exercice 2016 (point 12)
MVW-CDH félicite tout d’abord le personnel et le président du CPAS de Waterloo pour la qualité du travail effectué.

Le rapport des comptes qui commente les différents postes et actions du CPAS en 2016 est un modèle de clarté et de transparence pour tous !

Si la situation du CPAS parait satisfaisante à court terme, nous restons préoccupés pour l’avenir à moyen et long terme, même si quelques provisions financières sont réalisées.

Les frais de personnel ont augmenté de 11% par rapport à 2013 et ceux de fonctionnement de 31%, malgré que le montant du transfert de la Commune reste inchangé depuis 2013, soit 4.355.844 EUR, et même en diminution en 2017 (-74.000 EUR).

Préoccupants aussi sont les recettes de transfert de service sociaux qui sont à 76% du montant de 2012 ! (1.785.268/2.333.332 EUR) même s'ils sont plus élevés qu’en 2015 (+7,6%).

 

MVW-CDH attire l’attention sur le fait qu’à l’avenir les financements fédéraux et régionaux diminueront (c’est déjà le cas pour les titres- services) et que donc le CPAS de Waterloo devra prévoir de nouvelles sources de financement et d’aides sociales pour la population précarisée qui est en augmentation à Waterloo

 

Modification budgétaire nr1 CPAS exercice 2017 (point13)
MVW-CDH demande que la diminution budgétaire de 74.000 EUR par rapport à 2016 soit réintégrée dans le budget 2017 lors de la prochaine modification !

Réponse : ce serait prévu si la situation financière communale se stabilise.

 

Police compte de l’exercice 2016 (point 14)
Nous avons relevé dans les balances de comptes généraux un mali de 474.734 EUR. Mais heureusement le boni comptable se confirme à 299.390 EUR pour l’ordinaire et
85.183 EUR pour l’extraordinaire.

 

MVW-CDH demande un rapport d’activité de la zone de police ainsi qu’un commentaire plus explicite sur les principaux résultats budgétaires par rapport aux budgets initiaux.

Remarque : le commissaire n’étant pas présent, nous recevrons les explications ultérieurement.

 

Modification budgétaire nr 1 Police exercice 2017(point 15)
Nous remarquons une augmentation de 336.107 EUR de l’intervention des pouvoirs publics dans les charges du personnel de police.

 

Nos questions :
- Quelles sont les raisons de cette hausse et est-elle encore prévue à l’avenir ?

 

-  Quel est l’effectif de la police de Waterloo actuellement ?

 

 - Combien de recrutements sont en cours ?

 

 Le Commissaire n’étant pas présent, nous n’avons pas eu de réponse précise.

  

Recrutement de nouveaux agents, inspecteurs de police (points 17 et 18)
Vu le nombre de départs et de recrutements depuis quelques années  dans la police de Waterloo, nous avions  déjà demandé 2 fois, depuis 2016, de communiquer au Conseil communal un « benchmark » du « turnover » des policiers  communaux dans la province du Brabant Wallon. Cela nous permettrait de comparer la situation de la rotation du personnel de police à Waterloo avec celle des autres communes.

Nous n’avons toujours pas de réponse

  

Question orales

 

1) Immeuble Place Capouillet
MVW-CDH a posé une question relative à la densité de logements à l’hectare prévu par le projet, mis à l’enquête publique jusqu’au 29 juin dernier, car celle-ci dépasse la norme préconisée par la Région wallonne.

Pour le développement de la question et, à partir de ce cas, une réflexion sur la nécessité d’un Schéma de Structure communal, voir échos des quartiers.

 

2) Triage Sainte-Gertrude
Voir également échos des quartiers.

 

3) Finances Commune, CPAS et Police
 MVW-CDH a observé une progression des dépenses entre 2013 et 2016, où des différences notoires sont observées selon les budgets :

- Au CPAS, la dotation de la Commune est restée parfaitement stable entre 2013 et 2016, soit une progression de 0% sur 4 ans.

- Pour la Police, nous voyons une hausse des dépenses de 5% en quatre ans.

- A la Commune, les dépenses au niveau des services communaux sont moins bien maîtrisées, avec une augmentation de 12% des frais de fonctionnement et de 13% des frais de personnel.

 

La Bourgmestre a expliqué que le Collège faisait attention à l’évolution des dépenses !

Réponse passe-partout, qui nous impose d’examiner cette question attentivement lors de la présentation du compte 2017…

  

 

Prochain Conseil communal : le lundi 28 août 2017, salle Bastin à la Maison communale

 

__________________________________________________________________________

 

  

 

Conseil communal du lundi 29 mai 2017      26

Réalisation d’un plan communal d’aménagement dit " Gare Infante"- Réalisation d’un rapport sur les incidences environnementales- Fixation du RIE (point 2)

La Bourgmestre nous annonce tout de go que le Bois des Bruyères sera sauvegardé, que le promoteur a ou va changer les plans et que l’école serait implantée sur le parking Fiat…

Bonne nouvelle verbale donc et nous remercions la Bourgmestre d’avoir répondu favorablement, semble-t-il, aux demandes des habitants et des associations de défense de l’environnement qui demandaient la sauvegarde de la totalité du Bois des Bruyères, soutenus activement dans leur combat par MVW-CDH (voir notamment Feu sur le Bois des Bruyères) !

Comme aucun plan précis, ni d’écrit confirmant cette nouvelle situation n’ont été distribués, (Et pour cause, la décision fut prise durant le week-end et manifestement les membres du Collège n’avaient pu voir un quelconque dossier ou plan modificatif à ce sujet !) MVW-CDH s’est abstenu lors du vote de ce point. 

Nous voulons, en effet, savoir si le promoteur a conditionné son accord sur cette modification à l’octroi de compensations.

Puis, cette modification positive ne résout pas les problèmes de Mobilité déjà critiques à l’heure actuelle dans ce quartier.

Au Conseil communal, nous avons donné, en exemple, la circulation " infernale " avenue Florida et le calvaire quotidien des habitants de plusieurs avenues du Faubourg !
Nous avons rappelé une nouvelle fois à la Bourgmestre la convention de 2011 entre les habitants du Faubourg et Bella Vita qui s’engage à effectuer une étude sur l’amélioration de la Mobilité autour de son site et à en financer la mise en œuvre.
Pourquoi les études et aménagements de mobilité ne se font-ils pas depuis 2011 ?

 Les centaines d’habitants supplémentaires et le millier d’élèves que le projet " Immobel "fera venir sur l’ancien parking Fiat et autour du Bois des Bruyères générera des milliers de mouvements de véhicules par jour en plus dans les quartiers de la Gare, du Faubourg et du Centre !

 

Comptes de différentes Fabriques d’église (points 3 à 6)
Nous constatons avec satisfaction que les différentes paroisses sont en boni. Nous félicitons les différents gestionnaires.

Appels à projets pour bénéficier de subsides de la province du Brabant wallon (point 8)
Nous remarquons plusieurs projets créatifs qui peuvent améliorer la qualité de vie de Waterlootois !

Exemples :
-
un potager collectif à la Maison des Jeunes,
- un abri vélo,
- des équipements pour les crèches,
- des subsides pour sortir des ainés défavorisés de l’isolement…

 Nous suggérons que les subsides destinés à "Waterloo ville fleurie " soient employés  pour planter des buissons fleuris dans les ronds-points au lieu des traditionnelles fleurs ; ces dernière coûtent plus chers à planter, entretenir et arroser que des buissons fleuris !

Communication et nouvelles technologies (point 16)
L’échevin nos informe que le package comprend aussi des possibilités pour créer un site intranet ;  un autre site est déjà en test au niveau du Collège ; son accès devrait être étendu aux Conseillers communaux, ce qui facilitera leur travail d’étude des dossiers.

Cette possibilité rendra ce travail plus efficace : actuellement, ils ont droit à un petit bureau au sein d’un grand espace où travaillent des employés communaux ; les documents sont à consulter sur place et une copie "papier" ou un envoi numérique n’est possible qu’après une demande par écrit au Directeur général de la commune ! 

MVW-CDH espère que le nouveau système permettra à la Commune de réaliser des économies.

 

Les Intercommunales (points 9 à 14)
Le Conseil communal doit approuver les ordres du jour des assemblées générales ; vote délicat en ces temps de fusion et de réorganisation !

 Point 9 : Intercommunale sociales du Brabant Wallon (ISBW) 
Cette Intercommunale est en mali de façon récurrente ; si, en 2016, elle était en boni c’est principalement dû au fait que du personnel en congé de maladie de longue durée n’est pas remplacé !

 MVW-CDH demande qu’elle soit ou fusionnée avec l’IBW ou absorbée par la province afin de diminuer les coûts de structures !
Comme aucune des deux propositions n’a été retenue, MVW-CDH s’est abstenu lors du vote.

Points 11 et 13 :Sédifin et Ores
Sedifin est une Intercommunale qui sert à financer les investissements en matière d’énergie et à optimiser les achats d’énergie pour les communes.
Elle a payé le « put » d’Electrabel en 2016 mais, de ce fait, son endettement à augmenter de plus de 40 millions !

Nous n’avons pas trouvé de document sur un remboursement à long terme de cette dette, même si cela nous parait possible car l’Intercommunale est actuellement bénéficiaire.
MVW-CDH s’est dès lors abstenu lors du vote.

Pour Ores, nous posons une question sur le prix très élevé en Wallonie de l’électricité.
Réponse : la TVA à 21%, le paiement des certificats verts, et des provisions pour entretenir le réseau expliquent le prix actuel ! (Remarque : Ores ne fait que transporter l’énergie c’est environ 35% du prix de l’électricité). Il y a encore du travail pour rendre la Wallonie compétitive par rapport aux régions et pays voisins !

Puis, nous fustigeons le fait que nous n’avons reçu, que le jour du Conseil communal, des feuilles explicatives sur les opérations de rachat des parts d'Electrabel ; or, il s’agit d’opérations complexes qui exigent du temps pour les étudier !
N’en ayant pas reçu, MVW-CDH a jugé opportun de s’abstenir lors du vote.

Point 12 : Intercommunale Bataille de Waterloo 1815 
Nous avons plusieurs interrogations :
- 25 mandataires de la majorité communale se sont abstenus précédemment lors des votes concernant le Budget 2017, la reconduction du salaire de la présidente, et l’approbation du plan stratégique,
-  Nous avons appris que le traitement de la Présidente était prévu pour travailler sur la construction du mémorial et la gestion du Bicentenaire. Ces deux tâches sont terminées depuis 2 ans, mais le traitement est toujours payé. Il y a, paraît-il, un travail résiduel à terminer par la présidente !

Jusqu’à quand ?

Points 10 et 14 :Intercommunal du Brabant Wallon(I.B.W.) et Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant Wallon(IECBW) 
Ces 2 Intercommunales vont fusionner. Le management dynamique et bien structuré de l’IECBW pourra utilement améliorer la gestion de l’IBW ; leur complémentarité pourra être créatrice de synergies. Les coûts de fonctionnement devraient être moindres, ce qui serait tout bénéfice pour les citoyens et les communes !

Ces avantages nous ont décidé à voter oui pour ces deux points avec une remarque :

  MVW-CDH suggère de diminuer le nombre de vice- présidents et administrateurs et propose de lier la rémunération des membres du nouvel organe exécutif à leur présence effective aux réunions, ce qui diminuerait  les coûts et éviterait les abus possibles de mandataires qui ne seraient jamais présents !

En conclusions des points relatifs aux Intercommunales

MVW-CDH demande de recevoir de celles-ci :
- une plus large information préalable aux votes des ordres du jour par les Conseils communaux ;
- plus de transparence sur leur fonctionnement, leurs objectifs à court et à long terme ainsi que sur les rémunérations des dirigeants et administrateurs !

 

 Questions d’actualité 

1 Lotissement Unibra, chaussée de Louvain 

MVW-CDH a découvert un avis aux valves de la commune comme quoi le lotissement avec 38 appartements, Bureau et commerce était accepté par le Collège communal. Nous sommes étonnés de cette décision qui n’a pas le consensus des habitants du quartier. 

 Pas de réponse publique à ce stade car il y a un recours des habitants (voir aussi rubrique échos)

2 Place Capouillet 

Où en est le projet Spechim, place Capouillet ? Le dossier est-il accepté ? Y aura-t-il une nouvelle enquête publique ?

 Réponse : le dossier est toujours au service de l’Urbanisme et la décision n’est, paraît-il, pas prise !

 Nous pensons que le dossier passera avec modifications et sans nouvelle enquête publique, ni informations des habitants !
Si c’est le cas, cette démarche démontrerait le manque de transparence et de communication continue dans les dossiers en matière d’urbanisme… donc à suivre de près !

3 Bornes électriques 
Très souvent, sur le parking à côté de la Maison communale, les emplacements sont occupés par des voitures thermiques, empêchant ainsi des véhicules électriques de recharger leur batterie !

MVW-CDH demande pourquoi les steward et les policiers ne réagissent pas.

La Bourgmestre assure qu’ils le font ! Sans doute pas assez fréquemment !

4 Passages pour piétons dans le Centre
Les marques sur le sol sont pratiquement effacées et donc peu visibles, leur éclairage, la nuit, est insuffisant, certains bacs à plantes cachent aux automobilistes les piétons qui ne sont donc visibles qu’au dernier moment !

MVW-CDH demande des aménagements qui garantissent mieux la sécurité des piétons dans le centre de Waterloo !

5 Abattage d’arbres et aménagements de trottoirs et pistes cyclables chaussée de Tervuren 
Plusieurs méga-lotissements ont abîmé les accotements de la chaussée de Tervuren et plusieurs arbres ont été abattus et non replantés ! Les trottoirs ou pistes cyclables sont inexistants d’un côté et en mauvais état de l’autre.

La Bourgmestre nous répond que les arbres seront replantés et trottoirs et piste cyclables remis en état…

 

Prochain Conseil communal : le lundi 26 juin 2017, salle Bastin à la Maison communale 

__________________________________________________________________________

 

 

 

Conseil communal du lundi 24 avril 2017           25

Délégation au collège communal de la passation des marchés publics repris au budget extraordinaire 2017 (point 2)
Il s’agit de marchés qui ne dépassent pas les 30.000 EUR. MVW-CDH s’est abstenu de donner cette délégation de pouvoir, vu le manque de transparence et de concertation de la majorité vis-à-vis de nous !

Permis d’urbanisme : information sur les Redevances pour les frais d’envois recommandés générés par l’organisation des enquêtes publiques, exercices 2017 à 2020 (point 3)
Nous marquons notre désaccord sur le fait que les frais d’envoi de recommandés de la commune soit payés par les destinataires ; cette situation décourage les citoyens d’intenter des actions en recours en les rendant encore plus onéreuses.

 

Mobilité : désignation d’un auteur de projet chargé de l’étude de faisabilité et d’impact de l’aménagement de l’accès " Astrid " au ring ; modification de la délibération du 9 novembre 2016 (point 4)
Il s’agit de voter une modification du système de remboursement. Nous rappelons cependant notre demande exprimée lors du conseil communal du 7 novembre 2016 :
" MVW-CDH demande que les citoyens y soient associés, notamment via les Commissions Communales d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM ET CM)"
.
La Bourgmestre donna une réponse favorable à notre demande.

Nous constatons,5 mois plus tard, que notre demande n’est toujours pas suivie d’effet ! Or, une information et une concertation avec les Commissions communales et les habitants sont nécessaires pour une meilleure efficacité du projet.

MVW-CDH rappelle aussi sa demande que ce sujet soit intégré dans une révision du plan de Mobilité de Waterloo de 2009 complètement obsolète, du fait du nombre de projets immobiliers acceptés depuis lors (Bella Vita, contrôle technique, Parking Fiat … )et non repris dans ce plan !

 Une nouvelle fois la Bourgmestre promet de la concertation ! Nous verrons dans les faits… !

 

Cellule de commandes publiques : Location et entretien de vêtements de travail du personnel communal (point 6) 
Un montant de 87000 EUR est prévu pour une durée de 3 ans. Nous voudrions savoir si les prestations de la firme de location sont contrôlées ou non ; les quantités de vêtements à nettoyer sont importantes : jusqu’à 37.760 fois sur 3 ans pour 1 type de vêtement ! Et il y a une cinquantaine de types de vêtements !
Nous vérifierons prochainement afin de ne pas avoir de surprise !

Une Conseillère d’un autre groupe suggère que les vêtements soient issus du commerce équitable ce que MVW-CDH approuve.

 

 

Adaptations concernant les jours fériés extra-légaux du personnel communal (point 10)
Cette modification n’est pas une demande du personnel communal lui-même. Le Collège a décidé d’octroyer 4 jours de congé en compensation des suppressions des 2, 15 novembre, 22 Juillet et de la suppression du départ anticipé à 15h au lieu de 16h la veille des jours fériés.

Les syndicats du personnel communal ont été consultés ; dans certain cas les jours de congés représentent 35 jours/an ;

 MVW-CDH demande quelle est la règle dans les autres communes du Brabant wallon et à la Province.

Police : ouverture de la mobilité et sélection de candidats pour 3 postes d’inspecteurs (point 11)
Le Commissaire de Police nous explique que, malgré des procédures de recrutement depuis le 25 avril 2016, il n’a pas été possible de recruter des inspecteurs principaux.  Une procédure de recrutement d’un inspecteur spécialisé permettra de compléter partiellement le cadre. Le recrutement pourra aussi s’effectuer par les services fédéraux.

 MVW-CDH avait déjà demandé début 2017 d’avoir un comparatif du " turnover" du personnel à Waterloo par rapport aux autres communes du Brabant wallon.

 Questions Orales

1) Changements du sens de circulation " brusques ", en ce début avril, Drève de l’Infante et Allée du Triage.

Nous avons TOUS pu lire dans la gazette communale du 20 Avril l’article intitulé " retour à la situation initiale " ! La plupart des lecteurs et citoyens en sont restés pantois ; les commentaires sur les réseaux sociaux démontraient bien le ras-le- bol des Waterlootois sur ce type de gestion aléatoire de la mobilité par la Majorité communale en place !

La Bourgmestre a expliqué qu’il n’y pas eu d’accidents, seulement le constat de plusieurs excès de vitesse. Mais, le Commissaire de Police présent nous a expliqué que les comportements dangereux avaient surtout été constatés avenue Jules Colle et avenue des Blés d’or. Il a admis que les problèmes posés par les rues adjacentes n’avaient pas été anticipés ! (Qui a dit « gouverner c’est prévoir « ?)

Le développement de ce point à la rubrique Echos des quartiers

 

2) Taille " à blanc " des talus du chemin de fer
Nous avons appris que c’était la règle chez Infrabel gestionnaire des sites du chemin de fer où notre bourgmestre est aussi administratrice !

La commune n’y aurait rien à dire !

Nous suggérons qu’elle essaye de replanter en bordure en face des quartiers résidentiels ; le déboisement fait que des maisons et villas ont une vue directe sur les rails !

Un Waterloo " vert " c’est aussi des aménagements pour les riverains de la voie ferrée !

 

Prochain Conseil communal : le lundi 29 mai 2017, salle Bastin à la Maison communale 

__________________________________________________________________________

 

 

Conseil communal du lundi 20 mars 2017       24

 

Recours de Lidl Belgium contre la décision tacite du Collège communal refusant le permis intégré portant sur la démolition d’un magasin de meubles Cuir N°1(point 2)

MVW-CDH est d’accord de soutenir l’action en justice de la commune de Waterloo contre l’implantation d’un Lidl à cet endroit.

 

En effet, un magasin de 1405m² de surface au sol, soit plus du double de la surface du magasin actuel, sur un terrain de 25 ares enclavé dans un quartier résidentiel est inapproprié. Le parking de 77 voitures sera trop petit et engendrera de sérieux problèmes de mobilité et de sécurité routière, notamment pour les piétons, cyclistes et surtout pour les automobilistes devant effectuer des tourne- à- gauche sur une voirie à 4 bandes non sécurisée et à quelques dizaines de mètres d’un carrefour.

 


Nous remarquons que cette situation a pour origine le manque de planification et de gestion de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme : la Majorité n’a jamais mis en place les outils de gestion légaux tels que schéma de structure ou règlement communal d’urbanisme.  L’ensemble des outils de gestion en urbanisme et aménagement du territoire auraient permis de définir les zones et les types de commerces ainsi que les zones d’implantations de buildings et de bureaux.

 

Ajoutons que le plan de mobilité de 2009 est obsolète et que nous avons appris que des budgets étaient disponibles à la Région pour le réactualiser.
Curieusement, la commune de Waterloo ne les demande pas ! Donc pas d’amélioration de la mobilité en perspective à Waterloo !!

 

 

 

Egouttage des rues Champ Rodange et du Forestier, prolongation du délai d’exécution (point 3)
Nous en demandons la raison. Réponse : des difficultés de chantier.

 

Eclairage public : remplacement des sources lumineuses à vapeur de mercure par des lampes plus économiques (LED…) (point 4)
Point positif, car la Commune réalisera ainsi des économies d’énergies : MVW-CDH demande quel en sera le montant pour Waterloo.

 

Réponse : elles n’ont PAS été évaluées… !

 

Reprise par la Commune de voiries créées par des promoteurs privés, formalités administratives (point 5)
Nous découvrons avec surprise que la Commune doit prendre en charge des actes notariés relatifs à des lotissements dont la réception est antérieure à 2005 ! Et ce pour environ 350 lots dans une centaine de voiries différentes !!!

 

Comment expliquer un tel retard dans les régularisations et à combien s’élèveront les frais pour Waterloo ? Normalement, une partie importante de ceux-ci étaient à payer par les lotisseurs …

 

Entretien des ronds-points et zones vertes publics pour la période entre le 1eravril et le 31octobre 2017 (point 8)
Les montants de référence restent ceux que MVW-CDH estime trop élevés à savoir 360.000 EUR. Cet appel d’offre met fin au contrat actuel qui n’était pas respecté pas le fournisseur au niveau du nombre de tontes prévues par endroit, mais que la Commune de Waterloo payait malgré tout à 100% ! Des tontes étaient prévues jusqu’à 24fois par an dans certain cas !

 

MVW-CDH réitère sa proposition qui permettrait de faire plus de 50% d’économies : instaurer des prairies fleuries avec 2 fauchages tardifs par an et pour les ronds-points prévoir des buissons fleuris qui ne demandent que 1 ou 2 taille par an.

 

 

 

Question Orale

 

Test de Circulation dans le quartier Faubourg prévu pour 6 Mois de janvier à juin 2017.
Pourquoi ce test a-t-il été modifié en ce début mars, soit 2 mois après son lancement
 ?
Il s’agit de la suppression des tourne- à- gauche sur la N5 (chaussée de Bruxelles en venant de Rhodes) au niveau des avenues Marie-Louise et Claire. Cette modification a été faite sans prévenir les habitants des avenues concernées, ni les autres habitants du Faubourg !
Les commissions communales de mobilité n’ont pas été consultées ni informées !

 

MVW-CDH demande que les résultats des comptages effectués dans les différentes rues du Faubourg et du centre soient présentés dès ce mois d’avril aux commissions communales concernées et qu’ils soient publiés dans les média communaux.
Nous demandons aussi que les objectifs qualitatifs et quantitatifs qui définiront les résultats positifs du test soient définis de commun accord avec les habitants des rues concernées, afin que la situation soit claire pour tous.

 

MVW-CDH avait recommandé que le test soit géré par  une société spécialisée en mobilité : ceci aurait garanti une situation neutre pour l’ensemble des habitants concernés dans les quartiers du Faubourg et du Centre.

 

Autres points discutés en fin de conseil 

 

- Le RIE (étude d’incidence) de la zone du PCAD (plan communal aménagement dérogatoire) gare infante et contenant le Bois des Bruyères serait en cours et normalement terminé au cours du mois de mai.

 

L’enquête publique sur l’avant-projet d’Immobel qui raserait plusieurs hectares du Bois des Bruyères serait donc attendue pour juin 2017.

 

 MVW-CDH rappelle sa demande qui relaie celle de centaines d’habitants : garder le Bois des Bruyères totalement intact y compris les parties du bois ex Fiat. Il a aussi demandé  à la commune, il y a plus d’un mois, les chiffres précis des surfaces qui seraient rasées par le promoteur, toujours pas de réponse !!

 

 

 

- Waterloo-Sports : nous constatons un déficit de 203.000 EUR du fait de factures d’énergie reçues avec retard de Sedifin (Intercommunales d’achat d’énergies gérées par la majorité MR)
Les factures reçues par Waterloo-Sports dernièrement concernent plusieurs années !
Il n’avait pas provisionné les dépenses.

 

 

 

 

 

  

__________________________________________________________________________

 

 

 

Conseil communal du lundi 20 février 2017           23

Acquisition de parcelles boisées le long de la chaussée de Tervuren de chaque côté du rond-point du Berlaymont (point 2)
Ces deux parcelles appartiennent à l’indivision de Meeûs, une troisième appartenant à la société Codic sera ultérieurement acquise. Ces trois parcelles représentent une surface totale de 53.973 m² pour laquelle la commune déboursera un prix total de 135.000 EUR, soit 2,50 EUR au m². Nom historique de l’endroit : le triage du Roussart.

MVW-CDH se réjouit que la Commune acquière ces parcelles boisées ; nous demandons qu’elles le restent et suggérons que ce type d’acquisition ait aussi lieu pour les parties privées du Bois des Bruyères afin de les protéger d’un déboisement.

Nous rappelons que les arbres sont les meilleurs filtres contre la pollution et sont indispensables à une qualité de vie correcte dans une commune hyper-urbanisée, telle que Waterloo(1400 habitants au km²), avec une mobilité régulièrement bloquée et des systèmes de chauffage polluant même dans les nouveaux bâtiments.

 Nous demandons aussi que des piste VTT soient aménagées dans le bois afin que les arbres soient mieux préservés et que les amateurs de VTT, dont beaucoup de jeunes, puissent continuer à s’entraîner dans de meilleures conditions qu’actuellement.

Une information pour protéger le bois et assurer sa propreté est aussi nécessaire.

Cellule commandes publiques pour fournitures et services informatiques (point 3)
Il est demandé de marquer son accord à l’adhésion de la Commune au service public de Wallonie pour les achats de matériel.
MVW- CDH est en faveur de cette convention qui permettra à la Commune de Waterloo de faire des achats de matériels informatiques à de meilleurs prix.

Nous demandons une estimation de l’économie qui sera réalisée chaque année ; il n’a pas été possible de nous répondre.

Mission de coordination en matière de sécurité et de santé sur les chantiers temporaires ou mobiles (point 4)
Coût : 8.000 EUR pour 2017 ; elle est assurée par une firme extérieure pour plusieurs
chantiers (± 2.000.000 EUR de travaux)
Nous demandons si la commune ne peut pas réaliser ce type de mission elle-même.

Réponse : actuellement pas, mais une personne est en formation pour exécuter ce type de mission.

Police-Personnel- Ouverture de la mobilité (Points 10 et 11)
Nous constatons à nouveau que des recrutements de policiers sont à l’ordre du jour. Nous demandons que la Bourgmestre nous communique :

- le ratio du "turnover" annuel des policiers à Waterloo par rapport à celui de l’ensemble
  des zones de police du Brabant wallon ;
-
le rapport entre l’effectif actuel et celui fixé par le Collège.

La réponse de la Bourgmestre : la commune est au-dessus des normes prescrites par le Ministère.

Renseignements pris : le nombre de policiers à Waterloo est actuellement de 76, soit 16 au-dessus de la norme minimale établie par le Ministère, mais 40 en-dessous de celle établie par le Collège.

Il y donc un écart significatif et le turn-over important des policiers pose question quant à l’opérationnalité effective de la police.

 

 Questions d’actualité

  1. Plan alternatif, proposé par un Comité d’habitants du Chenois, pour l’implantation de l’école du Sacré-Cœur: il préconise l’ancien parking Fiat à la place d’une partie du Bois des Bruyères.

        Pour la réponse et une analyse actuelle de la situation cliquez ici.

  1. Mobilité avenue du Beau Vallon (Chenois)
    La commune n’a toujours pas de plan de Mobilité révisé ; dès lors les actions et aménagements de Mobilité continuent à se dérouler de manière aléatoire et ponctuelle. Celui de l’avenue du Beau Vallon est de ce style :   un avertissement a été envoyé aux riverains pour leur demander de ne plus garer les voitures sur les trottoirs. Principe évident, mais comme aucune mesure de stationnement et/ou d’aménagement n’a été prise, il s’en est suivi un blocage complet de la rue….

        Selon la Bourgmestre, les aménagements seront effectués… Quand ?

 

  1. La propreté publique et les versements de déchets sur le territoire communale.

    Nous signalons que le Ministre de l’environnement Carlo Di Antonio (CDH)  a prévu un budget de 800.0000 EUR pour aider les communes wallonnes à mieux assurer la prévention, l’information et le nettoyage de leur territoire. Un effectif de 131 personnes est prévu pour soutenir les communes dans ce travail. Waterloo est incluse dans ce plan du gouvernement wallon.

    Nous demandons à la Bourgmestre si elle l’appliquera.

        Ce serait prévu.

        MVW-CDH suggère l’achat de caméras portatives (3 ou 4) pour être placées aux    
        endroits 
" sensibles " de déversements sauvages réguliers.
        Pour ce faire, il faudrait adopter un règlement communal spécifique, informer les
       citoyens de Waterloo, apposer les panneaux nécessaires et ensuite mettre le
       système de surveillance et de répression en place.

    Prochain Conseil communal : le lundi 20 mars 2017, salle Bastin à la Maison communale        

 __________________________________________________________________________

 

 

Conseil communal du lundi 30 janvier 2017          22

 Place Jean Jacobs : renouvellement du réseau d’éclairage public (point 2)
Nous demandons aussi l’aménagement d’un passage pour piétons avec un éclairage spécifique pour pouvoir traverser l’avenue Schattens au sud-ouest de la place, à hauteur du terrain de rugby.

Réponse de la Bourgmestre : c’est prévu, alors qu’il ne figure pas sur les plans disponibles !

Travaux drève des chasseurs : égouttage partiel, convention entre les communes de Rhode-Saint -Genèse et de Waterloo (point 3)
L’égouttage vise les immeubles sis aux nr. 66 à 72.

Notre question : l’égouttage pourrait-il concerné d’autres immeubles que ceux existants actuellement ?
Réponse : non

Remarque : la question a été posée pour être certain que la Majorité n’aurait pas l’intention de rouvrir un dossier soutenu par l’ancien Bourgmestre de Waterloo : Il y a ± 20 ans un promoteur immobilier avait essayé de construire plusieurs immeubles avec des dizaines d’appartements derrière les immeubles actuels. L’association de quartier et les habitants s’y étaient opposés avec succès.

Taxe additionnelle communale à l’impôt des personnes physiques (5,7%) et centimes additionnels au précompte Immobilier (1700) exercice 2017 (point 4)
Information de la décision du Ministre :  ils sont acceptés

Rappel : le budget 2017 de la commune est en équilibre car la Majorité a puisé dans les réserves financières de la commune et réduit les budgets de la police et du CPAS. Nous nous étions abstenus lors du vote de ce budget bricolé ! (Ici)

Plan d’investissement Communal (PIC) 2017/2018 (point 5)
Nous constatons une discordance entre le montant des subsides (505.756 EUR) et celui nécessaire pour couvrir la partie subsidiée du coût des travaux, soit 732.205 EUR (50% du coût total des travaux, soit 1.464.410 EUR) ; il reste donc un trou de 200.000 EUR !

Nous n’avons pas reçu d’explication à ce sujet !

Questions et réflexions sur les projets proposés.


1) Egouttage de la route du Lion : Il n’y a pas de part communale, pourquoi ?

2)Aménagement et égouttage de la Chaussée Bara : Il est enfin prévu une piste cyclable, mais du côté Waterloo seulement (côté droit en partant du carrefour entre cette chaussée et le chemin des Noces) !
De plus la piste est partagée entre cyclistes et piétons. Ce type d’aménagement est accidentogène sur des chaussées qui sont en fait des axes routiers telle que cette chaussée, les cyclistes y roulent à facilement plus de 35kms/h ; c’est donc incompatible avec une circulation piétonne d’enfants, de mamans avec des poussettes ou de personnes âgées !

 Manifestement, nos échevins décideurs ne sont pas des cyclistes au quotidien pour prendre de telles décisions.

3) Aménagement de l’avenue Bel-Air : il est prévu d’abattre des arbres, mais pas nécessairement d’en replanter !

Remarque sur la politique de gestion des arbres le long des voies publiques
Depuis des années la Majorité fait abattre des arbres partout dans la commune, dont des arbres remarquables, mais n’en fait replanter que très peu !

 Le caractère arboré de Waterloo disparaît ainsi petit à petit. Or, les arbres sont un des meilleurs filtres et moyens de recyclage de la pollution provenant des gaz d’échappement et du chauffage thermique ; la santé des Waterlootois risque donc de souffrir de cette politique de déforestation…

Quelques exemples récents : arbres remarquables le long du cimetière du centre et dans Bella Vita ; chaussée de Tervuren avec de nombreux vides dans l’alignement des marronniers centenaires. Et bientôt le Bois des Bruyères où la Majorité en place prévoit de raser plus de deux hectares, sans réelles compensations !

4) Egouttage et aménagements drève des Chasseurs
Il est prévu dans le cadres des travaux du RER d’élargir à 2 bandes le pont vers le triage Saint Gertrude ; la drève des Chasseurs sera donc aussi élargie, nous demandons la largeur exacte après travaux car non indiquée sur les plans. Un trottoir est prévu, mais pas de piste cyclable ! Nous demandons que cela soit ajouté.

Au vu des aménagements prévus, cette drève risque à terme de devenir un contournement Nord de Waterloo notamment vers le Chenois !

 

Questions orales 
1. Où en est la nouvelle mouture du projet
" Cœur de ville " ?

Réponse : le projet avance, le Collège et la CCATM devraient recevoir les avant-projets en mars.

2.Place Jean Jacobs : suite à la rénovation du parking, les marronniers seront-ils maintenus ?

Réponse : aucune décision n’a encore été prise.

 

Remplacement de l’échevin Michel Bettendorf (points 14-16)

Nous félicitons l’échevin sortant qui, après 28 ans, laisse sa place à un jeune échevin.

Il a bien géré le développement de différents clubs sportifs à Waterloo, notamment par la réalisation d’infrastructures sportive. Cette politique a eu pour effet de stimuler la vitalité des clubs, nous remercions l’échevin pour ce bon travail !

 

 Prochain Conseil communal : le lundi 20 février 2017, salle Bastin à la Maison communale

 

__________________________________________________________________________