Echos décembre 2015     6

Veldimmo, inquiétude côté Faubourg- Ouest : le grand silence des autorités et du promoteur.
Fin 2014 des réunions avaient été organisées légalement dans le cadre de l’enquête publique du projet Immobel- Veldimmo. Lors de la réunion publique du 12 Janvier 2015, l’ancien Bourgmestre avait pris la défense des riverains ; plus de 100 d’entre eux opposés à ce projet pouvaient se croire soutenus dans leurs justes revendications.

Patatras… Le Collège communal sous la houlette du précédant bourgmestre invite, le 30 Janvier, la société immobilière à introduire de nouveaux plans sous réserve d’une étude d’incidence et en concertation. Les riverains pouvaient donc s’attendre à une demande de concertation de la part d’Immobel pour trouver un juste compromis tenant compte des desideratas des habitants.

Avec l’arrivée de la nouvelles Bourgmestre, l’espoir renaissait, sa relation avec les promoteurs était nouvelle et indépendante. Une rencontre a eu lieu le 21 Mai dernier, il y a 6 mois, à la demande de l’association de quartier. Elle avait alors suggéré de faire appel, comme pour le "Cœur de Ville", au bureau Trame pour rapprocher les points de vue, bonne idée acceptée par tous les participants. Cette démarche fut confirmée par écrit aux riverains. Depuis lors, les contacts continuent entre le promoteur Immobel et Trame, mais les riverains, l’association Waterloo Faubourg sont laissés sur le côté sous de fallacieux prétextes.

 A l’heure où La Bourgmestre consulte les quartiers, les habitants concernés par ce projet demandent que l’autorité communale puisse les informer sur l’évolution de ce dossier, il y a des silences qui, à juste titre, inquiètent.

  

A quand la fameuse enquête de mobilité promise ?
La politique urbanistique et commerciale menées depuis de longues années a conduit à une grande "victoire" : aux heures de pointes tout se bloque dans les principales artères de Waterloo.

  

 Un petit aperçu de la mobilité à Waterloo.....Files quand tu nous tiens !

Partout dans notre commune, les mêmes plaintes sur la mobilité se font entendre. Cette situation n’arrange pas non plus les commerçants du centre-ville : ils voient fondre leur chiffre d’affaires, la clientèle commence en avoir marre des bouchons et d’une recherche de plus en plus difficile d’un parking. Il existe une étude sur la mobilité mais elle est largement dépassée, elle date de 2009 !
L’actuel échevin de la Mobilité précisait, il y a 6 mois, qu’un budget conséquent existait pour une telle étude.

Qu’est-ce qu’on attend ? Que 1000 véhicules circulent en plus à Waterloo  avec l’arrivée de nouveaux habitants à "Bella Vita, Cœur de Ville, "Veldimmo", ancien Contrôle technique, etc…

 Ce serait pire qu’une erreur, une faute.  

 

_____________________________________________________________________________

Echos de la réunion du 30/11/15 des habitants du Faubourg Ouest avec la Bourgmestre 5

Une trentaine de personnes ont pu s’exprimer sur les 300 au moins qui étaient présentes ; beaucoup n’ont malheureusement pas pu prendre la parole du fait des 2 heures fixées par la Bourgmestre pour la réunion. Voici un résumé des interventions.

1° Endroits peu recommandables
Parking de la gare face à pharmacie, place de la gare côté restaurant PING, venelle des 3 sapins côté casino, parking église. Dans ces lieux fréquentations bruyantes par des marginaux non respectueux de l'ordre social, surtout la nuit.

2° Endroits subissant des nuisances 
Dix Mètres dépôt communal (poussières du charroi) Dix Mètres Bella Vita (poussières, bruits, fissures, façades), avenue Emile Theys devant l’athénée  (insécurité, comportement des automobilistes), avenue Beau Séjour, établissement Picard (circuit des voitures et livraison), chaussée de Bruxelles (vitesse excessive le soir), rue de la Station (parking navetteurs), rue de la Station 56 (odeurs égouts).

                                  

Dix Mètres, Bella Vita                                                             Beau Séjour, Ets Picard

 

3° Problème de Mobilité
Partout, mais principalement avenues Florida, Croix du Feux, Nations Unies. Ce fut un des sujets majeurs de discussion.

4° Proxibus
C'est un désastre au point de vue véhicules (pannes et pollution). Une autre solution est à l'étude.

La Bourgmestre s’est efforcé de répondre à toutes les interventions. Beaucoup de promesses : nous allons mettre à l'étude, on fera des aménagements, on rappellera à Bella Vita etc… Le plan de Mobilité de 2009 est dépassé mais on n'a pas encore de budget pour un nouveau plan.

Positifs
- l'engagement d'un officier chargé du trafic,
- l'affirmation de la Bourgmestre de ne pas densifier la population
- La reprise de contact avec les responsables de Bella Vita pour examiner les possibilités de réalisation des points de la convention  Bella Vita /l’AIQW ( association InterQuartiers de Waterloo).
Cette convention prévoit , entre autres points, le paiement par Bella Vita d’études de circulation autour du site  et la participation à des aménagements  pour la mobilité ; le percement d’un piétonnier du site Bella Vita vers l’avenue Beau séjour est aussi prévu , pour permettre une liaison  à pied en sécurité  à travers le site de Bella Vita vers la drève des Dix Mètres.
- La préservation des espaces verts ; nous espérons que le bois des Bruyères et le Triage sainte Gertrude en font partie.

Pour une réflexion globale sur le suivi de cette réunion, lire notre chronique : Pour rétablie une qualité de vie " résidentielle"

 ____________________________________________________________________________

Echos novembre 2015   4

Danger avenue Reine Astrid….avec ses milliers de véhicules par jour
Tous les jours pour les riverains des avenues de l’Ange, Napoléon, Ney…le danger d’accident  est là. Les Waterlootois qui empruntent l’Avenue Reine Astrid le connaissent bien : toutes les avenues qui débouchent sur cette artère bénéficient, en effet, de la priorité de droite. En revanche, le trafic de transit très important sur cette artère martyre ne les respecte pas et l’utilise presque comme une autoroute urbaine aux heures de pointe.
Cette situation n’est pas neuve, elle résulte d’un phénomène connu dans chaque commune urbaine : l’accroissement du parc automobile et du trafic. Sa dangerosité ne fera d’ailleurs qu’augmenter au vu du trafic supplémentaire que créeront tous les grands chantiers autorisés par l’ancien Bourgmestre. Jusqu’à présent rien ne bouge : un exemple de la politique d’Immobilité suivie jusqu’à présent par cette Majorité !

Pour éviter de graves accidents et rasséréner les habitants de ces quartiers jouxtant l’avenue Reine Astrid, il est plus que temps que le Collège, et en particulier l’échevin de la Mobilité, prennent leurs responsabilités.
Dans l’attente d’une solution plus durable qui pourrait sortir d’un (enfin !) plan global de Mobilité, il existe à court terme un remède simple à cette situation dangereuse : il apparait que le comportement, décrit plus haut, de ce trafic de transit est principalement dû à une signalisation insuffisante ; pourquoi, dès lors, ne pas mettre une signalisation adéquate  rappelant la priorité de droite aux automobilistes qui empruntent dans les deux sens l’avenue Reine Astrid ?

  

 

 

 Carrefour problématique drève de Richelle/chaussée de Bruxelles
Il suffit d’aller au Delhaize et de revenir vers le centre pour savoir que cela ne va pas…depuis dix ans !  Aux heures de pointe, venant du boulevard de la Cense/ avenue Rollin, souvent 6 à 8 voitures veulent au carrefour tourner à gauche dans la chaussée de Bruxelles, pour se diriger vers le centre.
Pénible…celui qui a le malheur d’être le sixième ou le huitième dans la bande qui tourne à gauche pour prendre la direction du centre ; il devra sans doute attendre 3 ou 4 changements de feux pour pouvoir emprunter la chaussée de Bruxelles en direction du centre.

Pourquoi ?
D’abord des automobilistes distraits ou égoïstes avancent très peu sur le carrefour difficile et bloquent ainsi tous les suivants.
Puis, ce carrefour devrait complétement être revu et ce depuis des années. Que fait le Collège, que fait l’Echevin de la Mobilité ….silence radio. A quoi servent alors les études sur la Mobilité ? Tout ceci est source d’énervement et d’impatience.

  

  

  

A l’ancien contrôle technique, le grand chambardement
Depuis le 4 juin, ce quartier, autrefois paisible, en forme de triangle formé par les chaussées de Charleroi(N5), de Tervuren, et l’avenue des Eglantines, est le théâtre d’un énorme chantier bruyant : la construction des " Jardins du Vallon" à l’emplacement de l’ancien contrôle technique, avec sorties chaussées de Bruxelles et de Tervuren. Les riverains subissent les nuisances de ce chantier de jour et parfois même de nuit, probablement, si tout va bien, jusqu’en mars 2016.

En 2012, un certain nombre de riverains avaient lancé une pétition contre ce projet qui tel qu’il était conçu chamboulait la vie de ce quartier ; proximité électorale peut-être…le Collège avait alors dit non au projet. Puis, divine surprise….le fonctionnaire délégué à Wavre donna le feu vert….Ce qui permettait à l’ancien Bourgmestre d’affirmer que c’est contraint et forcé qu’il devait délivrer le permis de bâtir.
Question : pourquoi alors la majorité n’a-t-elle pas été en recours contre cette décision pour la défense des riverains ?

Maintenant que ce projet est en cours de réalisation, on aurait pu espérer qu’une partie puisse être accessible à des jeunes autour de la trentaine, tranche d’âge peu représentée à Waterloo alors qu’elle forme le sang nouveau qui peut pérenniser l’avenir de notre Commune ou plus généralement à la classe moyenne.
A des prix qui varient entre 3.500 et 4.000 EUR le m²(TVA et frais compris), la réponse est donnée. A quand des projets de petits immeubles à prix destinés  aux jeunes et à la classe moyenne ?

  

  

_____________________________________________________________________________

Echos octobre 2015 3

Suggestions et réflexions  de l'Association InterQuartiers de Waterloo- (AIQW) sur le plan du Brabant wallon cyclable PBW 09/2015

 

1) Préambule
Pour assurer une circulation fluide et rapide cyclable et piétonne, il faut tenir compte qu’un cycliste au quotidien préfère et choisit des itinéraires directs en ligne droite d’une part, et d’autre part, recherche des itinéraires avec le moins de dénivelé possible.

Cela nécessite aussi des sites cyclables sécurisés sur une piste cyclable de préférence en site propre.
Voici 2 exemples qui illustrent cela à Waterloo.

 a)Le cycliste venant de la gare et allant drève de la meute ne prendra PAS volontiers l’avenue Florida et l’avenue Beau Séjour car cela implique un long détour et des montées et descentes ; de plus il n’y a pas de piste cyclable et des véhicules coincent régulièrement les vélos du fait de voiries étroites.
Les cyclistes iront de préférence par la drève du Moulin, Jules Colle et Joséphine Charlotte, Léopold 3, aux déclivités moindres et moins encombrées. L’idéal étant une jonction directe à travers le site Bella Vita à percer vers l’avenue Beau Séjour.

 b) Le cycliste venant de la gare de Braine-l’Alleud et allant vers la gare de Den Hoek à   Rhode-Saint-Genèse en traversant Waterloo, préféreraient une piste cyclable en site propre le long de la ligne de chemin de Fer 124, plutôt que devoir emprunter la Chaussée d’Alsemberg encombrée et non adaptée aux vélos, car les déclivités sont moindres et l’itinéraire rectiligne.

Les travaux du RER sont une opportunité unique d’instaurer cette multi modalité efficace.


2) Circulation interne à Waterloo :
Waterloo est la commune la plus densément peuplée du Brabant wallon avec 1400 Habitants au km² contre 400 au km² en moyenne dans le Brabant wallon. Depuis près de 40 ans aucun réseau ou aménagement cyclable ou piétonnier d’envergure n’a été effectué à Waterloo et dans les communes voisines !

Le postulat est qu’il est impératif d’avoir un réseau de sentiers et de pistes cyclables sécurisé et au maximum en site propre pour favoriser la circulation cyclable et piétonne et diminuer l’intensité du trafic automobile  (ce qui éviteraient aux parents d’effectuer 4 à 6 navettes en voiture par jour de moins de 2 kms pour conduire leurs enfants de 12 ans et plus qui ne peuvent se rendre en sécurité à l’école  à pied ou à vélo!)

Illustration de ce cas : Le Lycée du Berlaimont a moins de 100 élèves, sur un total de 1700, qui viennent à pied ou à vélo en été !

 Nous avons travaillé sur la carte cyclable et piétonne de Waterloo car la carte reçue de la province n’est pas claire et les quelques améliorations prévues pour Waterloo ne tiennent pas compte d’une optimisation du réseau des sentiers existants à Waterloo.  Il n’y a pratiquement pas de création d’axes performants et rationnels pour les cyclistes.

 Parmi le travail à réaliser à Waterloo : le réseau existant doit être homogénéisé, c'est-à-dire qu’idéalement tout sentier ou passage pour piétons doit à terme être aussi aménagé pour les cyclistes.

 Ensuite un réseau intelligent devra être construit en perçant certains clos ou en reliant certaines voiries, ce qui favorisera des distances plus courtes pour les cyclistes et piétons par rapport aux voitures.

 Les percements se feront idéalement sans expropriations mais par achat des propriétés (droit de préemption) lorsque celles-ci seront en vente. Le percement sera effectué et la propriété revendue.

 

3) Circulation de transit

 a) Axe Nord Sud : Bruxelles : Bruxelles vers Genappe/Charleroi ou Bruxelles/Nivelles

 Remarque : un plan Provincial de mobilité en Brabant Wallon ne peut se « penser » et se réaliser   QU’en concertation avec les régions voisines. Notre « Belle Province » est en effet une zone de transit majeure vers la Région bruxelloise et vers les autres provinces limitrophes : le Brabant flamand, la province de Liège, de Namur et du Hainaut, sans oublier que nous sommes au cœur de l’Europe !

 Il importe de doter la nationale 5 depuis Uccle jusqu’à Waterloo d’une piste cyclable et d’un trottoir en site propre des 2 côtés de la chaussée. (Ou suffisamment large pour avoir 2 bandes de circulations) ; pour Waterloo précisément entre l’avenue des Faucons et la drève des Chasseurs ; la piste cyclable venant de Bruxelles doit ensuite descendre sur la Chaussée de Bruxelles à hauteur de l’avenue Léopold III. La chaussée à partir de là doit être aménagée à 2 bandes pour les voitures et l’espace libéré doit être réservé aux bus et vélos en site balisé et sécurisé.

 Le By pass par l’avenue Libert et le chemin des Noces permet aux cyclistes en transit d’éviter le centre de Waterloo. L’ensemble de ce trajet doit être réaménagé particulièrement au niveau des passages de rues ou les seuils sont importants. La séparation avec les piétons, chemin des noces est à réaliser et certaines sinuosités sont à rectifier et à sécuriser. Cette piste cyclable devrait être prolongée par une création de piste cyclable le long de l’avenue du Longchamp vers le chemin des Roussettes pour joindre Waterloo à Braine-l’Alleud et le collège cardinal Mercier et l’institut de la Vallée Bailly.

 b) Autres Axes Nord Sud

 Une liaison entre la gare de Den Hoek Rhode-Saint-Genèse (Limite Nord de Waterloo), la gare de Waterloo le futur arrêt de train « Bara «  et la gare de Braine-l’Alleud devrait être réalisée en même temps que l’aménagement des voies du RER sur la ligne 124 ; ceci avait été promis par la SNCB/ Tuc rail lors de l’enquête publique mais n’a pas encore été réalisé.

 D’autres axes comme la chaussée de Tervuren doivent aussi être équipés de trottoirs et de pistes cyclables des 2 côtés de la chaussée ; d’importants buildings à appartements et un centre commercial qui vont drainer des centaines de véhicules en plus chaque jour a été décidé par le fonctionnaire délégué contre l’avis défavorable du collège communal , de la CCATM et des habitants ; mais aucun aménagement de la chaussée de Tervuren n’a été demandé au promoteur !

 Enfin de nouvelles pistes cyclables et si possible aussi piétonnes doivent être créées le long du ring et dans le prolongement de la chaussée de Tervuren jusqu’à l’avenue des Chasseurs avec liaison vers l’avenue de la Malmaison. Une liaison entre la drève Richelle et la drève d’Argenteuil le long du Ring permettrait des liaisons directes depuis mont Saint Jean le long du Ring ;

 Enfin une liaison entre la drève Richelle et la rue du Champ Roussard le long du Ring et de là par le sentier nr 110, puis via l’avenue du verseau, avenue des combattants l’avenue Dumas et une nouvelle piste vers la chaussée de Louvain désenclaveraient le quartier Roussart et permettraient une traversée de Waterloo par l’Est vers Bruxelles

 Sud de Waterloo :

 Vers Nivelles une piste cyclable de chaque côté de la chaussée de Nivelles doit être prévue. Ici aussi là où la chaussée ne permet plu cet aménagement, une partie des talus du Ring peut servir à cet effet.

 Vers Genappe et Charleroi : la piste cyclable doit être complètement refaite le log de la Nationale 5 depuis Mont saint Jean.

 Vers le Nord de Waterloo : le sentier cyclable le long du ring entre la chapelle Musicale Reine Elisabeth et la promenade du Val d’argent doit être prolongée le long du ring afin d’éviter la terrible descente de la drève Sainte Corneille ; idéalement elle serait prolongée jusqu’à Groenendael dans un aménagement pour un trafic cyclistes pouvant aussi rouler le soir. (Retour du travail)

 D’autres liaisons piétonnes ou pour VTT sont améliorables pour permettre le passage de vélos de ville : Ex : entre la drève du Brocard à côté de la station d’épuration vers le Lycée du Berlaymont.

 Plusieurs percements de clos sont possibles : ex : entre la rue de la station et la drève du Moulin le long de l’Athénée : le trafic piéton et cycliste des étudiants et du quartier faubourg en serait bien amélioré !

 Une ouverture comme prévue dans le plan de lotissement du pré Taminiaux (mais non appliquée) entre la drève du Moulin depuis Ducobu vers la Venelle des 3 sapins et la drève du moulin favoriserait la circulation piétonne et cyclable dans le centre de Waterloo.

 Enfin une liaison piétonne et cycliste comme acceptée par Bella Vita dans sa convention avec L’AIQW entre la drève des 10 mètres et l’avenue Beau Séjour permettrait aux habitants du faubourg ouest de se rendre à pied ou à Vélo jusqu’au centre de Waterloo sans danger et plus rapidement qu’en voiture ! Cette liaison pourrait se prolonger à travers la plaine Beau Séjour vers le clos Beau Séjour et l’avenue Bourghijs permettant une liaison vers Bruxelles et le quartier Faubourg-Est.

 

 

 

 _____________________________________________________________________________

Echos septembre 2015 2

Du côté de la gare ….c’est bizarre, bizarre
Histoires d’un panneau touristique et d’un tunnel tagué

- D’un panneau à l’autre…..
Faire ou défaire, c’est toujours travailler…A l’approche du Bicentenaire de la bataille de 1815, sous la pression des évènements, la Bourgmestre fit installer un nouveau panneau explicatif complet et bien illustré, donnant aux visiteurs du champ de bataille une vue complète des points d’intérêts et des itinéraires pour s’y rendre. Initiative efficace : le précédent panneau datait d’une vingtaine d’années au moins et signalait grossièrement les grands axes et le moyen de rejoindre le musée Wellington.

Pour des raisons indéterminées, le nouveau panneau amélioré a été déposé à côté du poteau où il était accroché et l’ancien remis à sa place.
Voilà les photos de cette incroyable mais vraie histoire…et combien cette valse-hésitation à coûter…mystère !

         Le nouveau panneau déposé                                  L’ancien panneau remonté !

 

- Un tagueur fou a de nouveau frappé ?
Depuis plus de 10 ans, un tagueur récidiviste sévit à la gare et spécialement dans le tunnel piétonnier sous les voies. Après chaque prestation, l’autorité compétente fait ôter les tags et repeindre les parties de mur où ils étaient apposés.
Il y a quelques semaines, apparaissent non plus les tags habituels souvent incompréhensibles, mais des inscriptions très violentes, proches de l’appel au meurtre anti-policier ; brusque changement de ton qui fait penser que le tagueur habituel n’en est pas l’auteur. L’autorité compétente a fait repeindre le tunnel, mais nous venons de constater à nouveau des inscriptions et tags …..

 

                       A peine repeint et c’est reparti….

 Belle vitrine pour ceux qui débarquent pour la première fois à Waterloo…Mais que fait la majorité politique qui connait depuis longtemps ce problème ? Sans parler du coût de ce travail récurrent depuis au moins une décennie !!!

 
Dans le quartier de l’Ange, les convoyeurs attendent
Inquiétudes et lassitude des riverains…..

- "Cœur de ville", les inquiétudes subsistent.
 40 personnes ont participé à une vaste consultation initiée par un bureau spécialisé. De l’avis général, il a bien travaillé et a publié un rapport complet comprenant les avis émis par tous les participants, y compris donc ceux des 12 riverains, c’est-à-dire des personnes qui habitent le quartier du plateau de l’Ange.
Un regret : leur sous-représentation alors que ce quartier calme et familial jouxte le terrain où le projet doit se réaliser.
Il faut, hélas, constater que les plans et maquettes présentés à la Maison communale (1500 visiteurs les ont vus) ne tiennent pas ou très peu compte de l’avis des riverains (retrouvez leurs principales objections ci-dessous au 1, sous : inquiétudes dans les quartiers Faubourg Ouest et Plateau de l’Ange).

- Interminables travaux avenue de l’ Ange et Rue Michel Verbeeck
L’ancien bourgmestre avait promis en 2012 le renouvellement des trottoirs de l’avenue de l’Ange… Ces travaux ont commencé en 2014 : abattage des cerisiers du Japon plus que cinquantenaire qui déformaient le pavement et renouvellement judicieux des conduites… Mais force est de constater que cela traîne et que c’est loin d’être terminé…
Espérons pour l’été prochain ?

 

Avenue de l’Ange au 4 septembre 2015 : terminer les travaux des conduites,
ôter les souches, réaliser les nouveaux trottoirs…….combien de temps ?

Cela nourrit  bien évidemment la crainte chez plusieurs riverains de voir s’éterniser les travaux  bien plus importants  du chantier "Cœur de Ville"… Une rumeur parlerait de trois ans ?

 Quartier Faubourg, risque d’étouffement ?
Un vent favorable et des riverains ont attiré notre attention sur le danger réel, sur base du dernier plan communal, d’une future dégradation importante de la Mobilité dans le quartier du Faubourg. Déjà aujourd’hui, dans certaines voiries, les bouchons menacent aux heures de pointe.
Un trafic de contournement de ces bouchons se met en place par la drève de l’Infante, la drève des Dix Mètres et l’avenue de Florida pour rejoindre la chaussée de Bruxelles(N5). Or, "Bella Vita" va peser fortement sur la Mobilité dans les quartiers résidentiels voisins : ses 262 logements, sa Résidence-Services, son Home du 3ième âge, ses commerces, sa crèche, son restaurant entraîneront une circulation de 600 à 800 voitures supplémentaires !
 
 
Aussi demain dans le quartier Faubourg ?

L’association citoyenne Quartier Faubourg, membre de l’Association Inter-Quartiers de Waterloo (AIQW), a demandé et obtenu une entrevue avec notre Bourgmestre.

Celle-ci, nous dit-on, a, tout début septembre, écouté, avec attention, courtoisie et intérêt, les inquiétudes des riverains concernés. Elle est bien consciente du risque et a annoncé que des études sont en cours. Ajoutons qu’elle a organisé une réunion avec les communes limitrophes ce vendredi 4 septembre. Ensuite, elle organisera une réunion avec tout le quartier pour connaître l’avis de la population locale.

 Faisons lui confiance et bravo à l‘association Faubourg pour cette démarche positive.

                                                                                                                                 09.09.15

 _____________________________________________________________________________

Echos juillet 2015  1

Inquiétudes dans les quartiers Faubourg Ouest et Plateau de l’Ange

Beaucoup d’habitants de ces quartiers sont inquiets, certains ont même décidé de vendre leur maison unifamiliale. En cause, les risques inhérents liés aux grands projets, lancés et soutenus par  l’ancien bourgmestre, tels que Veldimmo ou "Cœur de Ville" (notre analyse de ces projets, voir rubrique Position articles 6,8 & 9).

 En particulier, le projet "Cœur de Ville", tel que présenté actuellement, fait

 

 

l’objet de nombreuses contestations parmi les riverains de ces quartiers telles que :

1. risque de blocage aggravé de la circulation avenue Reine Astrid et chaussée de Tervuren,

 2. construction d’un parking de 750 Voitures à l’arrière de la galerie Wellington  avec uniquement utilisation des deux accès existants, l’un vers l’avenue Reine Astrid et l’autre vers la rue Verbeeck,

 3. arrière des villas de l’avenue de l’Ange et de la rue Michel Verbeeck sises du côté du futur complexe, face à des constructions d’un gabarit (hauteur) autorisé de 16 mètres ; de celles-ci, il y aura donc une vue plongeante sur ces villas qui, forcément, perdront de leur valeur. …

 Aux dernières nouvelles, le comité de défense du quartier a eu un contact avec l’échevin compétent pour ce dossier et la réunion fut constructive, nous a-t-on dit. Il semblerait que le trafic de contournement des embouteillages par les voiries paisibles du quartier de l’Ange serait empêché, notamment par des mises en sens unique. Cependant, ces mesures ne résolvent pas le problème des deux voiries martyres, rue Michel Verbeeck et avenue Reine Astrid.

 Cet écho confirme ce que nous n’avons cessé de répéter dans de nombreux articles (voir rubrique Position) : il est indispensable que, préalablement à toute mise en œuvre de grands projets, une étude complète et impartiale de la Mobilité dans Waterloo soit réalisée et mise en exécution.

 Puisse l’actuelle bourgmestre marquer son accord sur ce changement de cap qui contribuerait au mieux vivre à Waterloo !

 De Jolibois à la chaussée de Louvain

 - Une bonne nouvelle pour la place de Jolibois.

  Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un quartier à belle mixité sociale, à l’ambiance chaleureuse où commerces de luxe Et commerces de proximité se côtoient encore. Il a pu résister vaillamment, mais difficilement, à une politique qui faisait la part belle aux commerces du Centre.

 

 

L’échevin de la Mobilité a annoncé, par communiqué de presse, un plan ambitieux de réaménagement de la place. Tout son agencement serait revu : espace vert au milieu, meilleur emplacement des parkings, meilleure circulation…

Ce projet semble aller dans le bon sens même si ce n’est pas pour demain. CDH - MVW veillera à ce que ce projet ne se limite pas à un effet d’annonce et restera à l’écoute des riverains de la place et des quartiers environnants.

 

- Une mauvaise nouvelle pour l’avenue du Longchamp et les avenues adjacentes des Marnières et des Anglais qui forment un quartier paisible totalement voué au résidentiel, sis près de la chaussée de Louvain et de l’ancien "Biggs".

 
Avenue du Longchamp  Parcelle visée par le projet 

Un promoteur immobilier a déposé une demande de permis de bâtir un ensemble de 3 immeubles à appartements et commerces qui jouxteront l’avenue du Longchamp sur une parcelle libre allant de la chaussée de Louvain à cette avenue. Les habitants ne sont pas opposés à l’utilisation de la parcelle mais rejettent unanimement le projet tel qu’il existe, notamment pour les raisons suivantes :

- L’un des 3 immeubles comportera 3 étages en plus du rez-de-chaussée (les deux autres 2). Ces bâtiments auraient donc une vue plongeante sur les maisons de l’avenue du Longchamp, rompant le caractère « villas unifamiliale à 4 façades » de cette avenue, en diminuant de facto leur valeur.

 - Les rez-de-chaussée seront constitués de commerces. Il est prévu 78 places de parking qui seront probablement toutes attribuées aux habitants des immeubles.

- Les clients se rabattront dès lors sur les voiries des environs, dont l’avenue du Longchamp. Or, par beau temps, cette avenue est comme les autres déjà envahie, les dimanches, par des gens se rendant à la brocante du Carrefour. Cette situation pourrait donc se répéter tous les jours.

 

Nous avons appris par nos Conseillers communaux que le Collège a rejeté la mouture actuelle du projet. Ils resteront néanmoins vigilants pour éviter qu’un projet remanié ne fasse perdre insidieusement à ce quartier son caractère résidentiel.

                                                                                                         15.07.15